AccueilÉconomieAutomobileImportation voitures moins 3 ans Algérie : ce qui va changer après...

Importation voitures moins 3 ans Algérie : ce qui va changer après la décision de Tebboune

Automobile – Vous souhaitez découvrir l’impact des dernières révélations de Tebboune au sujet de l’importation de voitures de moins de 3 ans vers l’Algérie sur le secteur automobile DZ ? Vous êtes au bon endroit ! On vous dit tout, ce lundi 10 octobre 2022.

À la suite de la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, concernant le dossier d’importation de voitures de moins de 3 ans en Algérie, le marché automobile national s’attend à consentir de grands changements. C’est en effet ce qu’ont affirmé plusieurs spécialistes du domaine.

Effectivement, un bon nombre d’experts a plaidé pour cette initiative annoncée par le gouvernement. D’autant plus que ladite décision est en mesure d’apporter de véritables changements en termes de stabilité du marché et des prix notamment. Cette même idée est d’ailleurs soutenue par le président de l’association de protection et d’orientation des consommateurs (APOCE).

En marge de son intervention sur la chaîne de télévision Echorouk News, Mustapha Zebdi a souligné que cette décision s’imposait. Et cela, au vu de la situation économique du pays d’une part, et des besoins intenses du marché en la matière d’autre part. Ou même compte tenu de la dégradation du pouvoir d’achat des citoyens DZ, ajouta-t-il encore.

Dans sa déclaration au média susvisé, le responsable à l’APOCE a estimé que cette nouvelle engendrera d’importants changements. Selon lui, la crise automobile dans le pays se rapproche à grands pas du bout du tunnel. Cela, puisque l’ouverture de l’importation de voitures de moins de 3 ans conduira inévitablement à une baisse des prix de ces engins sur le marché.

Pas d’importation de voitures avant cette date !

Dans ce sillage, le président de la Bourse algérienne de la sous-traitance et du partenariat (BASTP) a lui aussi manifesté de la satisfaction à l’égard de la décision du président Tebboune. Rachid Bekhechi a déclaré que cette mesure s’annonce en effet comme étant une bonne nouvelle pour les citoyens algériens.

À la lumière de son passage aux ondes de la Radio algérienne Chaîne 3, le responsable a souligné que la décision annoncée permettra de satisfaire les besoins des Algériens, en leur permettant l’acquisition de voitures. Le locuteur a toutefois indiqué que l’importation ne sera pas opérationnelle avant le mois de janvier 2023.

À cet égard, le même intervenant a expliqué que cette action doit forcément attendre  l’entrée en vigueur de la nouvelle loi de finances, pour ainsi déterminer les conditions de financement. Par ailleurs, le cadre a affirmé que des négociations sont effectivement en cours avec des constructeurs automobiles à l’effet d’importer des véhicules vers l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes