AccueilÉconomieAutomobileReprise importation voitures d'occasion : les scénarios auxquels les Algériens s'attendent

Reprise importation voitures d’occasion : les scénarios auxquels les Algériens s’attendent

Automobile – Face à la nouvelle décision du président de la République relative à l’importation des voitures d’occasion, les Algériens n’ont pas manqué l’occasion de prendre la parole à ce sujet. L’équipe de Dzair Daily vous invite à découvrir ce numéro du 11 octobre 2022. 

Comme vous le savez, le dossier de l’importation des automobiles a fait l’objet d’un long débat, depuis quelques mois maintenant. Ainsi, le gouvernement algérien a procédé à la recherche de solutions radicales pour mettre fin à cette crise. Désormais, le gouvernement accorde aux Algériens l’importation des voitures d’occasion. En effet, le gouvernement a donné un feu vert quant à l’importation des automobiles de moins de trois (03) ans.

Il faut dire que les avis des citoyens algériens sont mitigés. Notamment entre ceux qui adhèrent à cette décision et ceux qui la rejettent. En somme, les citoyens se sont réjouis de cette nouvelle permettant de briser les prix du marché, selon Awras. Ce qui représente une opportunité sans égal pour l’achat de véhicules d’occasion après une longue attente face à la flambée des prix.

D’après le Tweet d’un citoyen, plus de 200 nouvelles annonces sont apparues sur Ouedkniss après cette décision. Pour d’autres, cette décision fera inonder le marché algérien avec des voitures françaises pacotilles. Tandis qu’un autre a réclamé la suppression de la taxe douanière lors de l’importation de ce type de voiture. Et ce, pour que cette décision soit réelle et que le simple citoyen puisse se procurer un véhicule, selon les Tweets rapportés par Awras.

Les concessionnaires automobiles sont optimistes 

Le groupe des concessionnaires automobiles a accueilli cette décision, concernant l’importation de voitures, avec joie. Sachant qu’ils ont d’ores et déjà déposé leur dossier d’importation de voitures neuves au niveau du ministère de l’Industrie. Dans ce sens, les agents ont déclaré que ces décisions contribueront à mettre fin à la crise automobile.

Pour rappel, celle-ci s’est aggravée depuis plus de deux (02) ans, selon Awras. Du reste, le groupe de concessionnaires automobiles était satisfait quant à l’accélération de la délivrance du nouveau cahier des charges. Selon le communiqué de la présidence de la République de ce dimanche, le président a autorisé l’importation de voitures de moins de trois (03) ans.

En effet, le chef de l’État prévoit d’ouvrir la voie aux citoyens algériens afin d’importer ces voitures de moins de trois (03) ans. Bien évidemment, avec leur capacité financière et leur propre moyen. Mais plus que tout, l’achat de ces véhicules ne doit pas s’effectuer pour des fins commerciales. Selon le communiqué, la présentation du cahier des charges se fera lors du prochain Conseil des ministres et son règlement aura lieu avant la fin de l’année en cours.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes