AccueilScoop et PeopleShirine Boutella répond aux Algériens à propos de la série Christmas Flow...

Shirine Boutella répond aux Algériens à propos de la série Christmas Flow (Netflix)

People – La fameuse actrice, Shirine Boutella a répondu à la campagne critique menée par les Algériens, après avoir participé à la série Christmas Flow. On rapporte pour vous les propos de la jeune femme ce mercredi 22 décembre 2021.

En effet, après avoir joué le premier rôle de la série de noël française, l’influenceuse franco-algérienne a été la cible de critiques virulentes dans son pays natal. Des internautes se sont déchaînés sur elle, l’accusant d’avoir joué une scène « contraire aux valeurs de notre société ». Cependant, elle ne s’est pas abstenue de réagir. À travers un média français, Shirine Boutella s’est exprimé sur son passage dans Christmas Flow et répond aux Algériens.

Effectivement, l’actrice franco-algérienne a accordé, ce mercredi, un entretien au média français Télérama. Dans son discours, la comédienne s’est prononcé au sujet de la polémique qu’elle a déclenché. Cela lors de la diffusion de la mini-série française, Christmas Flow. Shirine Boutella a tenu à adresser un message aux Algériens l’ayant attaqué. Et ce, à cause du baiser échangé avec le chanteur Tayc.

Shirine répond aux Algériens : plus de détails

La youtubeuse a répondu en disant qu’elle ne représente pas la société algérienne. Et que personne n’a le droit de violer sa liberté personnelle. « Je ne suis ni présidente ni diplomate. Je ne représente que moi-même », a-t-elle affirmé. Dans le même sillage, Shirine Boutella a exprimé son étonnement vis-à-vis de certains organes de presse, qui lui avaient reproché d’avoir joué un rôle « qui s’oppose aux valeurs islamiques ».

En outre, la jolie brune a affirmé qu’elle s’attendait à recevoir des attaques féroces de la part de ses concitoyens. Cela, car l’amour et tout ce qui s’y rapporte sont considérés, selon ses déclarations, comme « tabous » en Algérie. Par la même occasion, Shirine Boutella a indiqué qu’elle devient l’ennemi numéro un des Algériens. Et ce, à chaque fois qu’elle fait des déclarations contredisant les convictions du public.

Pour illustrer ses propos, l’actrice franco-algérienne a évoqué la controverse qu’elle a déclenché l’année dernière. Cela après avoir affiché son soutien aux homosexuels. Chose pour laquelle, la comédienne dit avoir reçu des menaces et des actes d’intimidations. Il s’agit, en effet, de ce que rapporte le site Web susmentionné.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes