AccueilGuide VoyagesRéservation et achat de billet Air Algérie en agence et en ligne...

Réservation et achat de billet Air Algérie en agence et en ligne : le ministre interpelé

Algérie – Le ministre des Transports, Aïssa Bekkai, a été interpelé par les députés au sujet de la difficulté que rencontrent les Algériens lors de la réservation d’un vol (achat d’un billet) d’Air Algérie. Obtenez les détails, ce 14 juillet 2021. 

Les représentants de la communauté algérienne à l’étranger enchainent les entretiens avec les ministres. Ils ont rendu une visite au ministre des Affaires étrangères. Maintenant, ils effectuent une entrevue avec le ministre des Transports, Aïssa Bekkai. C’était pour discuter certains points à propos des revendications émanant de la diaspora algérienne. C’était notamment sur la réservation du billet sur le Web ainsi que dans l’agence d’Air Algérie. 

En effet, les nouveaux députés ont saisi l’attention du premier responsable du secteur des transports. C’était afin de lui exposer certaines contraintes qui posent problème aux personnes désirant voyager à bord du transporteur algérien. En l’occurrence, Air Algérie. Ils retrouvent des difficultés notamment lors de la réservation d’un vol et donc l’achat d’un billet d’avion sur le site de la flotte nationale.

C’est via la page Facebook du député Tawfiq Khedim que l’information a été partagée. C’était lors d’une rencontre qui a eu lieu mardi que plusieurs questions ont été soulevées. En la présence du ministre des Transports et PDG par intérim de la compagnie aérienne, Air Algérie. Parmi elles, l’ouverture totale des frontières ainsi que l’abolition de la mesure de quarantaine.

Les députés plaident pour la réouverture totale des frontières 

Dans un même contexte, le député a plaidé pour la réouverture totale des frontières. D’ailleurs, c’est sur ce point qu’ils ont le plus insisté lui et les députés qu’il a accompagné. Par ailleurs, il a également soulevé un point important. Celui du confinement imposé aux voyageurs même en présence d’un test PCR négatif.

Le parlementaire indique que cette mesure de mise en isolation une fois arrivés au pays pour la durée de cinq (5) jours, ne devrait pas avoir lieu. Il avance comme argument, l’avis favorable de certains spécialistes quant à la suppression du confinement sanitaire. Ils estiment, selon lui, que le fait de présenter le test PCR dont le résultat est négatif suffit. 

Il est utile de rappeler que lundi passé, les députés ont été accueillis par le ministre des Affaires étrangères et la communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra. C’était toujours dans un cadre bien précis, celui de la réouverture totale des frontières avec le respect du protocole sanitaire mis en place par les hautes autorités.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes