Air Algérie : un spécialiste favorable à la suppression du confinement sanitaire

Algérie – Le président du Syndicat des professeurs et chercheurs universitaires, Rachid Belhadj, estime qu’il serait possible de supprimer le confinement sanitaire pour les voyageurs d’Air Algérie.

En effet, comme suite logique à cette reprise partielle des vols d’Air Algérie, les voyageurs s’attendent à une levée progressive de certaines restrictions, comme celle du confinement sanitaire obligatoire de cinq (05) jours dans un hôtel imposé par les hautes autorités. De ce fait, certains spécialistes se prononcent à ce sujet.

En outre, le Pr Rachid Belhadj Rachid, qui est aussi membre du Comité de suivi de l’évolution du Coronavirus, se dit favorable à la suppression de la mise en quarantaine. Celle imposée pour les voyageurs en provenance d’autres pays vers l’Algérie. À condition qu’ils aient déjà reçu le vaccin anti-Covid-19., rapporte Djalia DZ, ce vendredi 02 juillet 2021.

De ce fait, le spécialiste estime que les personnes vaccinées peuvent voyager vers l’Algérie sans se soumettre au confinement. Il déclare notamment lors de son intervention à la Radio nationale que chaque individu qui a déjà reçu deux doses du vaccin. Mais aussi, qui a effectué un test PCR négatif datant de moins de 36 heures ne représente aucun danger pour le pays.

Reprise des vols d’Air Algérie : les raisons de la mise en place d’un confinement

Il est à noter que depuis la reprise des vols, les voyageurs sont automatiquement soumis à un isolement de cinq (05) jours. Et ce, dans un des établissements hôteliers sélectionnés par le Gouvernement. De même que le prix de l’hébergement est inclus lors de l’achat du billet d’avion. 

Par conséquent, de nombreux citoyens, en particulier, la diaspora algérienne. Ceux qui n’ont pas pu rejoindre le pays depuis un bon bout de temps; se sont plaints et ont jugé que les prix étaient excessifs. Ils ont même lancé plusieurs appels pour la suppression de cette condition. 

De sa part, le même porte-parole se prononce davantage sur le sujet. Il précise que si les autorités algériennes ont mis en place cette restriction, c’est pour protéger tout un chacun. Mais surtout, afin d’éviter la propagation et la pénétration de nouvelles souches dans le pays. Comme ça a déjà été observé lors des vols de rapatriement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes