AccueilÉconomieAutomobileRenault Algérie poursuit son développement à Oran dans la construction automobile

Renault Algérie poursuit son développement à Oran dans la construction automobile

Automobile – Le groupe Renault Algérie réaffirme son engagement dans la construction et le déploiement d’une industrie automobile algérienne et établit un nouveau partenariat avec la Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat de l’Ouest (BSTPO).

Après une suspension provisoire de ses activités de montage, l’usine d’assemblage situé à Oued Tlelat, le mois de mai, son travail. Le deuxième semestre de l’année 2021, semble être de bon augure pour le groupe Renault Algérie spécialisé dans la construction automobile. Poursuivant son développement, la marque a, en effet, annoncé avoir conclu un accord de partenariat avec la Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat de l’Ouest (BSTPO).

Effectivement, le groupe français en Algérie a franchi un nouveau cap. Cela en signant une alliance stratégique avec la BSTPO. Cette collaboration fructueuse vise à faciliter et promouvoir le développement de l’intégration locale de pièces destinées à l’industrie automobile. C’est de toute manière ce que rapporte le média spécialisé Sayarat Live. Et que nous relayons pour vous ce jeudi 23 septembre 2021.

Renault Algérie construction automobile

Les objectifs du partenariat entre Renault Algérie et BSTPO

En outre, cette alliance permettra l’instauration d’une plus grande coopération entre les acteurs industriels et la filière automobile. Elle permettra également de participer aux objectifs de diversification de l’économie algérienne. Telle chose, à travers l’implication des petites et moyennes entreprises dans le domaine de la manutention dans le secteur automobile. C’est ce qu’a tenu à expliquer ledit groupe.

La Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat de l’Ouest soutiendra, de ce fait, Renault Algérie Production (RAP) dans son projet de montage. Et contribuera à promouvoir le rôle de notre pays comme plaque tournante dans la sous-traitance industrielle automobile. Ce partenariat donnerait, par ailleurs, un deuxième souffle à l’usine Renault. Ayant souffert d’un gel d’activité pendant plus de 18 mois.

Pour mémoire, l’usine d’assemblage des véhicules Renault a repris son activité durant le mois de mai. Cela suite à la décision du gouvernement d’autoriser le déblocage du dédouanement des kits SKD bloqués dans le port d’Oran. Cette reprise d’activité a donné une lueur d’espoir aux citoyens algériens. Cela dans une période marquée par le tarissement du marché officiel de voitures neuves en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes