AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures de moins de 5 ans en Algérie : l’Apoce...

Importation de voitures de moins de 5 ans en Algérie : l’Apoce favorable

Automobile – S’agissant de l’importation de voitures de moins de 5 ans en Algérie, selon les récentes déclarations de son président, l’Apoce s’y montre très favorable. Dzair Daily vous en dit plus ce mercredi 22 septembre 2021.

Il est vrai que de nombreux questionnements et controverses tournent autour du secteur automobile. Au vu du flou qui y règne actuellement, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement a tenu à proposer une solution. Cela, en vue de faire face à cette crise. Ainsi, l’Apoce s’est montré favorable à l’importation de voitures de moins de 5 ans, afin de faire face à la pénurie de véhicules en Algérie.

En effet, à la lumière de la crise qui sévit dans le secteur automobile, l’Apoce suggère l’importation de véhicules usagés de moins de 5 ans. C’est de toute façon ce qui ressort des déclarations du président de l’association, Mustapha Zebdi. Cela, à l’issue d’un entretien accordé au média TSA. Selon le responsable, cette démarche représente la seule issue véritable pour une relance concrète du secteur.

L’Apoce encourage souhaite l’importation de véhicules de moins de 5 ans pour cette raison 

Dans ce sens, le patron de l’Apoce a affirmé que cette dernière œuvre à sensibiliser les autorités afin d’introduire un article dans le cahier des charges permettant ce type d’importation. En outre l’interviewé a tenu à expliquer les raisons justifiant cette proposition. Mustapha Zebdi estime que le coût des voitures de moins de 3 ans est inaccessible pour les consommateurs algériens.

En outre, le responsable susvisé a proposé de prospecter du côté des automobiles un peu plus anciennes. Il a indiqué, par la même occasion, qu’il est possible de trouver des voitures de moins de 5 ans dans un état acceptable. Côté entretien, ces voitures sont parfois mieux que celles circulant sur les routes en Algérie. C’est ce qu’a ajouté le chef de ladite association au média sus-cité.

Pour mémoire, Mustapha Zebdi s’est déjà exprimé au sujet du retard accusé quant au traitement des dossiers des importateurs potentiels. Selon lui, cela est dû à la situation financière du pays et au déficit budgétaire enregistré. Le patron de l’Apoce a déclaré que la situation du Trésor public ne permet pas d’importer des voitures. Car elles sont chères compte tenu de la dégradation du pouvoir d’achat des citoyens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes