Prix de la voiture Renault Dacia en Algérie ce mois de septembre 2021

Algérie – Le constructeur automobile français, Renault, a levé le voile sur le prix de Dacia Sandero, fraîchement sortie des chaînes d’assemblage, pour ce mois de septembre 2021. Découvrez avec nous, ce mardi 14 septembre, le tarif proposé par le groupe.

En effet, au vu de la crise que subit le marché automobile, la possibilité de se doter d’une voiture neuve semble illusoire pour le citoyen algérien. Cependant, cela est bien possible grâce à la relance de l’activité de l’usine du constructeur français implantée dans notre pays. De ce fait, le groupe a révélé les prix actualisés de ses voitures montées en Algérie, entre autres Renault Dacia, pour ce mois de septembre 2021.

En effet, la Dacia Sandero Stepway est disponible dans les concessions. Le véhicule assemblé à Oued Tlelat se commercialise au prix de 2.654.000 DA dans sa version Techroad. Avec son moteur essence de 1,6 litre d’une puissance de 80 chevaux, la Renault Dacia peut prendre jusqu’à un mois pour être livrée. Ce nouveau modèle Techroad se dote d’un système multimédia Media Nav Evolution.

La version dispose aussi d’un écran tactile vertical sept pouces et une caméra de recul. Elle jouit également d’une climatisation automatique et des lève-vitres électriques. D’autre part, une deuxième version vaut un prix de 2.884.000 de dinars algériens. Il s’agit de la Dacia Sandero avec moteur 1.5 litre d’une puissance de 85 chevaux. C’est de toute manière ce que rapporte le média arabophone Sayarat Live dans son édition de ce lundi.

Renault Algérie : prix de la Clio 4 en version GT-line

Par ailleurs, le constructeur français a dévoilé le prix d’autres voitures. Il est question notamment de la Renault Symbol avec un moteur essence de 1.6 litre qui se propose au prix de 2.509.000 DA. De son côté, la Clio 4 en version GT-line, son prix se fixe à 3.779.000 DA. Ledit véhicule possède un moteur diesel DCI de 1.5 litre. Avec une puissance de 85 chevaux et une boîte de vitesses à 6 rapports.

Il convient  de noter que les tarifs des voitures Renault ont connu un accroissement depuis 2019. Le constructeur automobile a justifié cette augmentation par le paiement des droits de douane et de certaines taxes. Ces dernières n’existaient pas avant l’arrêt de l’usine. Cela puisque les pièces destinées aux véhicules assemblés n’étaient pas assujetties à la TVA et aux droits de douane.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes