AccueilSociété et CultureSociétéPrix de la viande rouge en Algérie : voici le plan de...

Prix de la viande rouge en Algérie : voici le plan de baisse pour le Ramadan 2022

Algérie – Retrouvez le plan conduisant à la baisse des prix de la viande rouge durant le Ramadan de 2022 en Algérie, dans les prochaines lignes de notre édition du 19 février.

En effet, l’Algérienne des viandes rouges (ALVIAR) a fait part d’une nouvelle réjouissante. Il est question du plan envisagé, et qui est censé concrétiser la baisse des prix de la viande rouge en Algérie, pendant le Ramadan de 2022.

À cet égard, l’Algérienne des viandes, à sa tête Lamine Derradji, a révélé trouver un projet adéquat, susceptible d’assurer des prix raisonnables. Ceux de la viande rouge au cours du mois de Ramadan à venir, en Algérie. Ainsi, Echorouk indique plus de précisions à ce sujet.

Dans le détail, l’organisme aurait prévu de procéder à l’ouverture de 150 points de vente, éparpillé un peu partout sur le sol algérien. Selon ALVIAR, cela contribuerait à augmenter le nombre total de point de vente au niveau national. Et par conséquent, baisser les prix des viandes rouges en Algérie. Notamment, pour le mois de Ramadan.

Ramadan 2022 : suite du plan de ALVIAR en vue de la baisse des prix

Dans ce contexte, l’Algérienne des viandes rouge aurait ainsi fixé les prix des viandes bien au préalable. Au fait, cela n’est autre que le résultat de l’inauguration des 150 points de vente programmés sur le territoire national. C’est d’après ce qu’indique la source précitée.

De ce fait, la tutelle aurait indiqué des prix étudiés et plafonnés à 1.300 DZD et 1.200 DZD. Et ce, pour chaque kilogramme de viande ovine et bovine, dans l’ordre. En sus, l’organisation a dévoilé davantage de détails. Il est question d’un quota d’importation de bovins considérable. Autrement dit, il s’agit de 4.000 bovins. Ceux-là seraient spécialement ramenés à l’abattage, pendant le mois de Ramadan 2022.

Par ailleurs, la même source médiatique a souligné le témoignage d’une jeune maman algérienne. Mère de deux (02) enfants, l’intervenante exprime plutôt de l’optimisme quant aux prix du Ramadan de cette année. Selon elle, les indicateurs actuels engendreraient un mois de jeûne le moins coûteux, en termes de prix des viandes, comparé aux précédents. Cela, ne fait donc que renforcer les déclarations de ALVIAR à mener un Ramadan à des prix plus au moins exceptionnels.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes