AccueilSociété et CultureSociétéVoici ce que pouvait acheter un Algérien avec son salaire en 2012...

Voici ce que pouvait acheter un Algérien avec son salaire en 2012 et en 2022

Algérie – Vu l’incroyable dégradation du pouvoir d’achat, des experts ont dressé une comparaison entre ce qu’un Algérien pouvait acquérir avec un salaire en 2012 contre un salaire en 2022. On vous dévoile cela, ce 21 février 2022.

D’après l’étude menée par Echorouk comparant le salaire d’un Algérien en 2012 à celui de 2022, l’employé qui gagnait 3 millions doit à présent percevoir 5 millions. En tenant compte du coût de la vie, c’est le montant estimé pour garder la même cadence d’un point de vue matériel.

En se penchant sur le marché de l’alimentation, on rapporte que les lentilles étaient vendues à moins de 100 dinars le kilo. Tandis qu’ils sont affichés à 250 dinars cette année. Même chose pour les haricots blancs qui sont passés de 160 DA à 270 DA en seulement dix ans. Dans ce sens, on mentionne le prix du riz qui était à 80 DA/kg. Alors qu’on le retrouve à présent à 150 dinars.

En effet, la hausse n’a pas non plus épargné les pâtes qui ont toujours été l’aliment le plus accessible aux petites bourses. Ce dernier se vendait à 40 DA en 2012, alors qu’il s’élève à 75 dinars pour 500 grammes en 2022. Du côté du Couscous qui est toujours présent dans les tables algériennes le vendredi, au lieu de 80 DA, on doit désormais débourser 170 dinars le kilo. Pareillement pour la semoule qui a augmenté à 4.500 dinars le quintal, au lieu de 2.500 dinars en 2012.

Algérie : zoom sur dix ans de difficulté financière pour les ménages

Revenons donc au lait dont on traite encore à propos de sa pénurie. Ainsi, pour une boîte de poudre de lait, on devait payer 220 dinars. Maintenant, il faudra 350 dinars pour la même quantité. Par ailleurs, du côté des viandes qui sont également indispensables à la vie pour leur apport en protéines, on dévoile le bond qu’a fait le prix du poulet. Lorsqu’il fallait seulement 230 dinars pour acheter un kilo de cette volaille, désormais, il faudrait 450 DA.

Pire encore, les prix de la sardine se sont enflammés. Dans le détail, en 2012, elle était à seulement 250 dinars le kilo. Actuellement, il faudrait pas moins de 600 dinars, voire plus pour ce type de poisson populaire en Algérie. Même le plateau de 30 œufs est passé de 200 dinars à 430 dinars au minimum.

D’autre part, dans la filière de transport, chaque déplacement présente un coût supplémentaire. Puisque l’essence était à environ 19 dinars le litre, puis il est passé à 45 dinars. Ce qui a doublé le coût du transport. Chose qui a engendré le doublement du coût de plusieurs produits. Cela, par rapport aux dépenses de transports.

En parlant de cette hausse, il sied de mettre l’accent sur le prix des voitures. Car, celles qui se vendaient à 70 millions de centimes ont doublé. Évidemment, la dégradation du dinar en est pour beaucoup. En 2012, un euro comptait pour 110 dinars. Tandis qu’aujourd’hui sur le marché noir il est de 210 DA. Par conséquent, plus de la moitié du salaire mensuel a perdu de sa valeur du fait du doublement du niveau général des prix.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes