AccueilSociété et CultureSociétéRamadan : l'Algérienne des viandes dévoile les prix de 2022

Ramadan : l’Algérienne des viandes dévoile les prix de 2022

Algérie – La filiale viande rouge, ALVIAR (Algérienne des viandes) du Groupe Agro-Logistique (AGROLOG) révèle les prix à appliquer durant le Ramadan 2022. Vous trouverez les détails dans la suite de cette édition du 15 février 2022.

En prévision du Ramadan 2022, l’Algérienne des viandes rouges a mis en œuvre une procédure comprenant cent cinquante (150) points de vente, où le prix des viandes ovines et bovines ne dépasseront pas les mille trois cents (1.300) DA et mille deux cents (1.200) DA respectivement. C’est en tout cas ce qui a été annoncé par le président-directeur général d’ALVIAR, Lamine Derradji.

Au micro de la Radio nationale, l’interviewé a révélé que l’organisme « a commencé à installer des points de vente dans les grandes villes comme Alger, Annaba et Oran ». Ce dispositif a pour but d’atteindre les 150 points de vente répartis à travers le territoire national. Ceux qui proposent des prix bien étudiés. À cette fin, il a déclaré qu’ils ont importé : « 4.000 bovins à l’abattage spécialement pour le mois de Ramadan ». 

Conformément à ce qui a été relaté par le quotidien Echorouk, ALVIAR incite à la préservation des races ovines locales. De ce fait, le locuteur a cité les deux races les plus connues pour leur qualité de viande. Originaires des communes de Ras El Hamra et Ouled Djellal. En effet, Lamine Derradji a souligné que l’indisponibilité des pâturages et la hausse des prix des aliments pour les moutons, menacent le cheptel des ovins en Algérie.

L’Algérienne des viandes révèle ses futurs projets

En outre, le même responsable a évoqué plusieurs points concernant les objectifs de son établissement. Entre autres, il se trouve qu’ALVIAR a déjà mis en place des centre d’élevage des deux races ovines susmentionnées. Cela dans le but d’éviter l’extinction de ses moutons.

Par ailleurs, l’orateur a dévoilé la signature d’un contrat entre sa société et un complexe algérien. Cela, dans le but de créer un projet commun. Il s’agit d’établir une ferme modèle afin de produire des brebis allaitantes. Cette exploitation d’une superficie d’environ 10.000 hectares aura lieu dans la wilaya d’El Bayadh. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes