Prix du poulet en Algérie : les raisons de la hausse

Algérie – Les prix du poulet ont enregistré une hausse vertigineuse dernièrement. Voici la cause, ce 12 septembre 2021.

Le prix du poulet vole haut en Algérie. Pour un kilo de cette volaille, il faut débourser entre 430 dinars et 480 dinars le kilo. Pire encore, il aurait même atteint les 500 dinars dans certaines boucheries d’Alger. Le président intérimaire du Conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA), Abderrazak  Abdellaoui, s’est prononcé sur ce qui a provoqué cette hausse.

Pour être plus exact, on peut résumer les causes de l’augmentation des prix du poulet en la réouverture totale des commerces, à l’instar des restaurants et hôtels. Mais également, en raison des derniers incendies qui ont ravagé l’habitat de ces animaux. Ce qui a tué un nombre important de ces volailles.

Sans oublier les grosses chaleurs et grippes aviaires qui menacent l’élevage. Ces facteurs n’ont pas suffi pour que vienne s’additionner un autre. Le responsable du CNIFA met en exergue la cherté de produits intrants importés, à savoir le maïs, le soja, le vaccin, poussins reproducteurs. C’est en tout cas ce que l’APS a recueilli auprès de Abdellaoui.

On vous en dit plus des solutions pour réduire le prix fort du poulet

Selon le même intervenant, l’importation d’œufs à couver pourra faire baisser momentanément le prix du poulet. Car celui-ci au lieu de se vendre à 80 DA l’unité, on le propose à 150 DA en ce moment en Algérie. Cela a inévitablement augmenté le prix de la bête.

En outre, Nadjib Tekfa, vétérinaire et membre du CNIFA explique également que ces prix du poulet vont se stabiliser et regagner leur place initiale petit à petit. Cela grâce aux poussins qui sont entrés en production fin août. Car ceux installés en janvier 2021 n’ont pas été touchés par la grippe aviaire. De ce fait, selon les prédictions du connaisseur, l’équilibre sera atteint en décembre.

D’un autre côté, la spéculation dans le marché du poulet a amplifié la crise, spécifie Dr Tekfa. Dans ce cas, dans  un marché où l’informel et les intermédiaires règnent, le contrôle doit être renforcé pour éviter aux spéculateurs de tirer profit de la situation.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes