AccueilGuide VoyagesPass sanitaire en Europe : le coup de gueule d’un sénateur algérien

Pass sanitaire en Europe : le coup de gueule d’un sénateur algérien

Algérie –  Un sénateur algérien pousse un coup de gueule quant au Pass sanitaire qu’imposent les différents pays européens. On vous en parle, ce lundi 23 août 2021.

Depuis la mise sur le marché des différents vaccins contre la Covid-19, plusieurs pays exigent un pass sanitaire à leur entrée. En effet, c’est le cas de divers pays européens. Toutefois, il ne suffit pas d’être vacciné pour garantir son passage, il faut notamment le bon vaccin. C’est dans ce contexte que le sénateur algérien Abdelouahab Benzaïm s’est montré contrarié par rapport au pass sanitaire en Europe.

Notons que l’Europe approuve quatre vaccins, et ce, dans la majorité des pays de l’UE. Il s’agit d’Oxford-AstraZeneca, Pfizer/BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson. De son côté, l’Algérie a opté pour les deux vaccins chinois Sinovac et Sinopharm en majorité. On retrouve notamment le vaccin Spoutnik ou encore AstraZeneca. Cette différence en matière de vaccins pose en réalité un sérieux problème. C’est ce qui a poussé Benzaïm à manifester son mécontentement à travers un poste via son profil personnel Facebook.

« Les pays étrangers augmentent les souffrances des voyageurs en adoptant des vaccins spécifiques. Les voyageurs [algériens, ndlr] rencontrent de gros problèmes et ils ne sont pas autorisés à entrer dans ces pays à moins qu’ils ne soient vaccinés avec des vaccins approuvés. Je pense que le devoir du ministère de la Santé est de résoudre ce problème avec les pays concernés, notamment l’Europe », c’est en effet ce que le sénateur a écrit.

Pass sanitaire : la France n’approuve pas le vaccin chinois

Le sénateur s’est montré critique à l’égard de ces pays qui imposent des vaccins aux voyageurs. Il a par ailleurs visé indirectement la France. Et ce, vu la présence massive de la communauté algérienne dans l’Hexagone.

Il sied de noter que divers pays européens commencent à accepter d’autres vaccins. Parmi ces derniers on retrouve notamment le chinois Sinovac. En vrai,  Ils sont actuellement huit pays de l’espace Schengen à avoir pris une telle décision. Toutefois, la principale destination des Algériens n’en fait pas partie. Il s’agit bien évidemment de la France.

Il faut savoir que depuis le samedi 21 août, l’Algérie est dans la liste rouge française. À cet égard, les passagers en provenance d’Algérie se répartissent en deux catégories : les vaccinés avec un vaccin homologué et les autres. 

De ce fait,  seuls les porteurs du vaccin AstraZeneca peuvent éviter les mesures restrictives. Pour rappel, le seul vaccin qu’approuve toute l’Europe c’est bien l’AstraZeneca. Cependant, rares sont ceux qui en ont bénéficié en Algérie.

Avec de telles contraintes, les mesures du protocole sanitaire en vigueur s’imposent à une grande partie de voyageurs algériens. À titre informationnel, L’association internationale du transport aérien a mis en place son propre pass vaccinal en forme d’application mobile baptisée « Travel Pass ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes