24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
lundi, 22 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : des pass sanitaires se vendent sur le marché noir

France : des pass sanitaires se vendent sur le marché noir

Publié le

- Publicité -

France – Les restrictions que subissent les non détenteurs des pass sanitaires les poussent à recourir au marché noir. Dzair Daily vous relate l’étendue de la situation aujourd’hui, 21 août 2021. 

En effet, les faux pass sanitaires vendus sur le marché noir gagnent du terrain en France. Cette pratique a émergé suite aux restrictions appliquées par le gouvernement français, afin de lutter contre la Covid-19. Alors, c’est une attestation qui prouve n’avoir pas contracté le virus ou des test négatifs sont demandés pour pouvoir circuler en France dans le cadre de ce règlement.

Depuis l’annonce du président Macron au sujet de l’extension du pass sanitaire sur les lieux publics tels que les cafétérias, restaurants et même les transports publics, les Français non consentants empruntent la voie de l’illégal. Et ce, dans l’optique de pouvoir entrer dans ces lieux restreints au détenteurs de pass sanitaire. C’est en tout cas ce que précise Le Figaro.

- Publicité -

Effectivement, les recherches de faux pass sanitaires se multiplient sur Google selon Capital. C’est alors que le réseau social Snapchat devient l’épicentre de la fraude pour les faux vaccins et fausses déclarations liés à ces nouvelles mesures sanitaires. Les prix de ces derniers seraient entre 140 et 350 euros, nous apprend l’AFP

Quelles sont les sanctions prévues pour ces fraudeurs ?

Qui dit renforcement des mesures sanitaires, dit plus de contrôle. C’est d’ailleurs ainsi que les fraudeurs sont découverts. Toutefois, les sanctions sont lourdes, indique LCL. La sanction est alors une amende maximale de 750 euros. De plus qu’une amende forfaitaire de 135 euros, ajoute la banque française. Mais encore, cela peut aller jusqu’à 1.500 euros pour le montant maximal en cas de récidive dans les 15 jours. On a de plus 200 euros forfaitaires.

Par ailleurs, en ayant recours à ces pass frauduleux, ceux-ci ne peuvent plus faire marche arrière, car ils sont enregistrés comme ayant officiellement reçu leurs deux doses. C’est ce que rapporte le quotidien Libération par le biais du médecin Christian Lehmann. Le docteur est souvent sollicité par ces repentis du pass sanitaire après avoir changé d’avis.

- Publicité -

Selon la même source, on explique que cela est dû à plusieurs pratiques illégales. À l’instar des faux rendez-vous de vaccination. Dans ce cas, aucune injection n’est administrée. Bien entendu, ici, un professionnel de santé serait complice. D’autre part, les fraudeurs piratent les comptes des médecins pour générer de faux QR code. Par conséquent, ce n’est plus possible pour ces personnes enregistrées de se faire vacciner réellement.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -