AccueilFootMahrez projetait d'intégrer le FC Barcelone et jouer la coupe du Monde...

Mahrez projetait d’intégrer le FC Barcelone et jouer la coupe du Monde à 18 ans

Foot – La star algérienne de football, Riyad Mahrez, voyait déjà grand depuis son plus jeune âge, il se projetait même de jouer au sein du FC Barcelone et de participer à la coupe du monde à l’âge de 18 ans.

Un exemple de persévérance et de volonté, le joueur international algérien, Riyad Mahrez, a su voir grand et poursuivre ses rêves depuis le tout début de sa carrière, il disait même qu’il fera un jour partie de l’équipe du FC Barcelone et qu’il participerait à la coupe du Monde alors qu’il n’avait que 18 ans.

En effet, c’est du moins ce que racontent ses anciens entraîneurs dans une interview accordée à France Football, publiée ce mercredi 28 avril 2021. Guy Ngongolo, qui était son entraîneur à Sarcelles, ou encore Ronan Salaün, l’éducateur sportif de l’équipe de Quimper et Johann Louvel, celui de l’équipe de Havre.

Toutes ces personnes qui ont participé à la construction de la carrière du capitaine des Verts racontent des anecdotes plus ou moins surprenantes. Guy Ngongolo qui a connu Riyad à l’âge de 13 ans, avoue qu’il avait déjà une confiance énorme en ses capacités à l’époque. Il faisait tout pour jouer, même si les éducateurs ne voulaient pas de lui dans les équipes premières.

D’autant plus que le même locuteur raconte qu’après le décès de son père, Mahrez a eu un vrai déclic alors qu’il n’avait que 15 ans. Il disait même : « Je vais y arriver pour mon père et pour sortir ma mère de la galère ». 

« Il nous disait qu’il intégrerait Barcelone et qu’il jouerait la coupe du Monde », révèle Salaün

En outre, à l’âge de 18 ans, l’enfant prodige rejoint le club de Quimper. Salaün avoue qu’il a choisi à l’époque un seul joueur parmi une vingtaine d’autres et c’était Riyad. Il ajoute que même s’il était frêle, il avait de grandes capacités physiques et était très rapide sur le terrain. Sauf qu’il lui manquait, ajoute-t-il, une formation beaucoup plus technique.

Il voyait toujours grand, de telle façon que ses coéquipiers se moquaient de lui quand il disait qu’il jouerait bientôt au FC Barcelone et qu’il ferait même une coupe du monde, selon l’entraîneur de l’équipe de Quimper.

Quant à Johann Louvel, il estime qu’il était très marqué par la personnalité de Riyad Mahrez. Mais aussi, sa fraîcheur, son ambition et sa volonté de progresser, d’apprendre et d’avancer. Dans son esprit, c’était clair, il voulait être professionnel et il prenait tout ce qu’on lui donnait.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes