AccueilSociété et CultureSociétéLaCoste & l'Arini : l'obsession onéreuse des jeunes algériens (vidéo)

LaCoste & l’Arini : l’obsession onéreuse des jeunes algériens (vidéo)

Algérie – Des jeunes algériens, au marché d’Oran, montrent leur obsession face à l’acquisition des marques LaCoste & l’Arini. Curieux d’en savoir plus à ce sujet ? Dzair Daily vous permet d’arroser votre curiosité en vous révélant plus de détails, plus bas. 

Les enseignes étrangères de vêtements et de chaussures ne cessent d’inonder le marché algérien. Ce qui attire d’ailleurs l’attention de nombreux Algériens. En effet, les jeunes algériens optent pour l’achat de leurs vêtements de marques étrangères, notamment LaCoste et l’Arini.

À cet effet, le média Dz News TV a réalisé un reportage consacré à l’obsession de ces jeunes envers ces marques. Sachant que leur prix n’est pas doux pour le porte-monnaie. Dans le détail, le média en question s’est dirigé vers le marché d’Oran. Et ce, pour mettre la lumière sur les prix de ces habits et baskets de marque.

Au micro dudit média, un jeune avoue avoir acheté des baskets Arini au prix de 46.000 DA. Mais aussi un survêtement Lacoste au prix de 32.000 DA. À l’interrogation de la journaliste, le même intervenant a révélé qu’il n’y a qu’une seule vie, autant s’habiller luxueusement. Tandis qu’un autre a dévoilé avoir acquis ses baskets Arini avec un coût de 35.000 DA. Avant de reprendre : « Il n’y a que moi qui les possède ».

LaCoste & Arini : le repère des jeunes algériens !  

Un autre jeune algérien a annoncé au micro dudit média que les jeunes algériens n’ont pas de souci dans l’achat des vêtements de ces enseignes. Sachant que leur prix n’est pas des moindres. Avant de proférer que si les jeunes achètent des baskets Arini aux yeux des autres, mais ils peuvent les revendre par la suite.

Dans le même marché, d’Oran, un Algérien a émis : « Les jeunes d’aujourd’hui prennent LaCoste et l’Arini comme repère ». Pour paraître classe, connu et faire référence à la belle vie, selon ce dernier. Tout en affirmant qu’acheter des vêtements LaCoste au prix de 50.000 DA par la suite, les jeunes peuvent la revendre en occasion au prix de 30.000 DA.

Ce qui reste une opportunité pour ceux-ci d’accomplir des objectifs avec une telle somme. Dans ce même sillage, un autre acheteur dans une boutique au marché d’Oran a précisé que LaCoste, c’est comme de l’or. Du reste, un jeune vendant sa veste LaCoste un peu trouée, affirme à Dz News TV qu’on lui a proposé un prix de 29.000 DA. Vous l’aurez compris, pour ces jeunes d’Oran, le prix n’est pas important lorsqu’il s’agit de LaCoste & l’Arini.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes