AccueilÉconomieÉnergiePays exportateurs de pétrole : l'Algérie adopte une nouvelle vision stratégique

Pays exportateurs de pétrole : l’Algérie adopte une nouvelle vision stratégique

Énergie – Les pays exportateurs de pétrole, notamment l’Algérie, prévoient d’opter pour une nouvelle vision en faveur des pays africains pour se sortir de cette crise mondiale. L’équipe de Dzair Daily vous parle plus à ce sujet.  

L’Algérie, l’un des plus grands pays exportateurs de pétrole, prévoit de franchir le cap en adoptant une nouvelle vision stratégique. Et ce, en raison de divers facteurs qui inquiètent les pays producteurs de pétrole d’Afrique. Le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a pris part, ce vendredi, aux travaux de la 43ᵉ Session Ordinaire du Conseil des ministres.

Notamment de l’Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO). À titre de précision, celle-ci a eu lieu en visioconférence, d’après le communiqué du ministère. En fait, l’objectif majeur de cette session est la question de l’Avenir de l’Industrie Pétrolière et Gazière en Afrique, à la lumière de la transition énergétique.

Face à cette crise ayant secoué le monde, l’Afrique hisse les voiles et se dirige vers une nouvelle stratégie. D’ailleurs, les pays africains, dont l’Algérie, sont certains et convaincus qu’il est temps d’agir en décidant d’aller avec une position africaine commune. Mais aussi relative à l’exploitation des hydrocarbures à travers l’Union Africaine pour la présenter à la COP 27.

La décision cruciale du Conseil des ministres

Cette session était une opportunité pour les ministres d’identifier les défis imminents auxquels l’industrie pétrolière et gazière sera confrontée en Afrique. Mais aussi pour féliciter le Ghana, la Namibie et le Sénégal pour leur adhésion à l’APPO. Il s’agit de ce qu’a révélé ledit communiqué du ministère. « Étant donné que les financiers internationaux retirent leur financement de l’industrie pétrolière et gazière », poursuit ledit communiqué.

Pour rappel, les ministres ont aussi reconnu la réalité du changement climatique. Ainsi, ils ont manifesté leur soutien envers toute action visant à lutter contre les dangers du changement climatique. Mais aussi la nécessité d’exploiter des combustibles fossiles avec une empreinte carbone minimale. À l’issue de cette session, le Conseil des ministres a souligné un ensemble de décisions fondamentales.

Entre autres, la recherche des ressources afin de réunir les capitaux nécessaires pour continuer à financer l’industrie pétrolière et gazière. Et ce, en matière de financement des projets énergétiques sur le continent. De plus, ils ont convenu que l’Afrique devait revoir sa stratégie, car la donne change rapidement. « L’Afrique doit chercher en son sein, l’expertise, la technologie, le financement et les marchés pour ses ressources énergétiques », conclut le communiqué.

algérie exportateurs pétrole vision

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes