AccueilSociété et CultureSociétéInstitut Pasteur d’Algérie : Derrar met en garde les citoyens contre la...

Institut Pasteur d’Algérie : Derrar met en garde les citoyens contre la grippe saisonnière

Santé – Le directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie a mis en garde les citoyens contre la grippe saisonnière. Dzair daily vous en dit plus dans la suite de cet article de ce vendredi 21 octobre 2022.

Le directeur de l’Institut Pasteur Fawzi Derrar a mis en garde les citoyens contre la grippe saisonnière en Algérie. Il a indiqué que durant cette année, la grippe devrait être particulièrement virulente. En particulier chez les sujets fragiles, à savoir les personnes âgées et malades. Il s’agit de ce que rapporte le média arabophone El Khabar.

Cette année est caractérisée par la fin de la pandémie de coronavirus. Mais aussi par la diminution significative du nombre de personnes vaccinées. En raison de la pandémie, les contaminations à la grippe saisonnière ont diminué ces 3 dernières années. Mais cela a aussi engendré la diminution de l’immunité chez les personnes.

Par conséquent, la vague de grippe de cette année est la plus violente enregistrée depuis 5 ans. L’OMS a d’ailleurs mis en garde contre sa gravité, et le directeur de l’Institut Pasteur a souligné l’importance de la prévention et de la vaccination. Pour rappel, Derrar a indiqué que 650.000 décès sont enregistrés chaque année à cause de la grippe, et plus de 5 millions de malades sont hospitalisés.

Dans le même contexte, Derrar a expliqué qu’en raison du Covid, le nombre de vaccination à la grippe a drastiquement diminué. Provoquant une baisse conséquente de l’immunité collective. Derrar a également indiqué que l’Algérie vaccine activement contre la grippe, à raison de 2,5 millions de doses par an. Il a également assuré que le personnel soignant est toujours vacciné en priorité, car c’est le plus exposé au virus.

Grippe saisonnière : l’Algérie se prépare à une vague virulente

Le même intervenant a expliqué que l’immunité contre le virus s’acquiert 3 semaines après la vaccination. Il a donc invité les citoyens à se faire rapidement vacciner. Surtout que l’Algérie a fait en sorte d’acquérir les doses de vaccins au plus vite. Et ce, avant même certains pays européens.

La vague de grippe saisonnière est généralement à son apogée vers la fin du mois de décembre et le début du mois de janvier. Il serait donc temps pour les sujets fragiles de se rapprocher des centres de vaccination. Derrar a assuré que toutes les wilayas ont ainsi reçu un nombre suffisant de doses.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes