AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : les fidèles s’expriment concernant Salat El-Istisqa (vidéo)

Algérie : les fidèles s’expriment concernant Salat El-Istisqa (vidéo)

Algérie – Salat El-Istisqa s’impose en Algérie, en ce deuxième mois d’automne déjà entamé à la limite de la sécheresse, et sans aucune goutte de pluie. Dzair Daily se charge de vous relayer ce que disent les fidèles qui se sont exprimés à cet effet. 

Les Imams ont accompli ce samedi matin, Salat El-Istisqa, dans toutes les mosquées de l’Algérie. Comme convenu par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs. En effet, cette prière consiste à invoquer Dieu pour qu’il fasse tomber de la pluie, en cette saison d’automne marquée par une grave sécheresse. Cela, dans la majeure partie du pays.   

Conformément aux déclarations des savants musulmans, Salat El-Istisqa, est une prière qui s’accomplit en période de sécheresse ou de disette. Notamment lorsque le pays enregistre une baisse au niveau des averses, d’assèchement des cours d’eau et d’absorption des eaux par le sol. La sécheresse est, en fait, la principale raison menant à l’accomplissement de la prière surérogatoire. 

À cet égard, la chaîne de télévision algérienne, Dz News TV, a effectué une virée dans l’une des mosquées de Annaba. Et ce, en vue d’interroger les fidèles, qui se sont effectivement exprimés au sujet de ce phénomène. Dans la deuxième partie de cette édition du 22 octobre 2022, nous vous dévoilons leurs déclarations. Restez branchés ! 

Voici les déclarations des fidèles à propos de Salat El Istisqa

Comme chaque période de l’année, tous les musulmans se rassemblent afin d’accomplir Salat El Istisqa, à travers toutes les mosquées du pays. Cela en application de la tradition du prophète Mohamed (SWS). Les fidèles ont, à cet effet, déclaré que la sécheresse peut être une forme de châtiment divin.

De ce fait, les croyants doivent demander pardon au Créateur et invoquer sa miséricorde, a déclaré un fidèle. Selon lui, ils doivent également multiplier les œuvres de charité. Un autre interlocuteur a indiqué que la demande de pluie est une adoration par laquelle les musulmans montrent leur soumission à Dieu.

Il ajoute notamment qu’en tant que musulmans, la majorité est loin d’accomplir son devoir. « Annaba a été connue autrefois grâce à ses averses de pluie. Aujourd’hui, nous vivons une période désertique », a déclaré un autre fidèle. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes