Indice d’opacité financière : Voici le classement de l’Algérie en 2020

Algérie – Le nouvel indice d’opacité financière rendu public par Tax Justice Network pour l’année 2020 classe l’Algérie à la 23e place au monde.

En effet, l’indice qui classe en fonction de l’intensité avec laquelle les systèmes juridique et financier permettent aux riches individus de cacher et de blanchir leur argent, publié en ce début d’année 2020 par l’ONG Tax Justice Network spécialisée dans l’analyse de la réglementation fiscale et financière internationale, a classée l’Algérie dans la 23e position mondiale.

Dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA), les Émirats Arabes Unis se classent 10e au niveau mondial et 1er dans la région. Le Qatar quant à lui se positionne 20e suivi de  l’Algérie (23e) clôturant ainsi le “Top 3 de la région MENA”. D’autres pays suivent, notamment le Liban (26e), le Koweït 28e, la Jordanie 42e, l’Arabie Saoudite (45e), l’Égypte (46e), le Maroc (72e) ou encore la Tunisie (78e).

Le podium mondial revient quant à lui aux Îles Caïmans (1er) considérés comme le “pires” pays en matière de transparence au niveau mondial. Ils sont suivis des Etats-Unis (2e) et la Suisse (3e) qui représentent le trio de tête des principaux pays ayant les lois fiscales et le niveau de secret financier facilitant la délinquance fiscale.

Rappelons à cet effet quand dans un autre indice financier, en l’occurrence l’indice de perception de la corruption (IPC) établi par Transparency International pour 2020, l’Algérie a occupé la 106e place aux côtés du Brésil, de la Côte d’Ivoire, ou encore de l’Egypte; loin de nos voisins maghrébins. Ainsi, la Tunisie occupait la 74e place, tandis que le Maroc occupe le 80e place.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes