AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures neuves et d’occasion en Algérie : ce qui va...

Importation de voitures neuves et d’occasion en Algérie : ce qui va changer

Automobile – Retrouvez dans cette édition les changements qui vont être opérés dans le dossier d’importation de voitures neuves et d’occasion en Algérie. On vous en dit un peu plus dans les lignes qui suivent.

Le gouvernement s’est employé dans une longue série de mesures pour tirer d’affaire, autant que faire se peut, le marché automobile, longuement englué dans une affaire profonde. Pour cela, il rouvre la voie à l’importation de voitures neuves et d’occasion en Algérie. Cela au bénéfice des citoyens algériens. Le média L’expression relate l’information.

S’en est suivi, ensuite, le relancement de construction de voitures de certaines marques automobiles. Ces mesures phares permettent ainsi au dossier de repartir de plus belle après une longue période d’arrêt. Ainsi, et grâce à la volonté politique affichée pour régler ce dossier, le marché de l’automobile verra enfin le bout du tunnel.

Le recours à l’importation de moins de trois ans par les particuliers fera baisser la pression sur le marché des véhicules assemblés localement. Au-delà des voitures actuellement disponibles sur les sites de ventes algériens. Mais surtout, cela devrait permettre une baisse des prix sur le marché de l’occasion. Dans celui-ci, les prix atteignent des chiffres records.

Importation automobile en Algérie : une activité encadrée par des lois rigides

Toutefois, ces nouveaux changements seront fondés sur de nouvelles règles et soumis à de nouvelles conditions. À la faveur du décret exécutif N° 22-383. Celui-ci fixe les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de concessionnaire de véhicules neufs. Ainsi que le décret exécutif N° 22-384 qui fixe les conditions. Et les modalités d’exercice de l’activité de construction de véhicules.

Le marché automobile en Algérie devrait ainsi commencer à accueillir des voitures neuves ou d’occasion dès le mois de janvier 2023. Celles-ci seront commercialisées par des concessionnaires ou importées par des particuliers. De quoi rassurer le citoyen sur la disponibilité des véhicules.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici