AccueilÉconomieAutomobileVoiture en Algérie : du nouveau dans l’industrie automobile

Voiture en Algérie : du nouveau dans l’industrie automobile

Algérie – Il semblerait qu’il y ait du nouveau dans le domaine de l’industrie automobile. On vous en dit un peu plus dans ce nouveau numéro du mercredi 14 décembre 2022. 

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels et le groupe « Stellantis-Fiat » ont signé une convention de partenariat. Cela, afin de définir des programmes de formation aux métiers liés à l’industrie automobile en Algérie. D’ailleurs, Yacine Merabi qui n’est autre que le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels s’est manifesté à ce propos.

Dans le détail, il a supervisé la cérémonie de signature de cette convention qui vise à créer des filières de formation professionnelle dans les métiers liés à l’industrie automobile. Ceci au profit des personnes formées à travers la formation continue. Ainsi que pour les stagiaires et apprentis qui bénéficieront, pour leur part, de stages pratiques.

Notamment en maintenance, et en formation de techniciens dans plusieurs disciplines liées au domaine susmentionné. Ce n’est pas tout ! Le même responsable a, pareillement, souligné que cet accord s’inscrit dans le cadre de l’élaboration de mécanismes de partenariat efficaces et permanents. 

Cela, afin de renforcer les relations entre les établissements de formation et d’enseignement professionnels et les entreprises. Ce qui se concrétiserait en définissant un programme de coopération pour s’assurer que la formation correspond aux exigences du marché du travail. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. 

Ce partenariat peut-il révolutionner l’industrie automobile en Algérie ?

Dans le même contexte, le ministre a indiqué que la signature de cet accord est une concrétisation de l’ouverture du secteur de la formation professionnelle sur son environnement extérieur. Il vise également à développer la ressource humaine dans les nouveaux domaines de formation.

Notamment ceux qui s’appuient sur la politique nationale de l’emploi et afin de contribuer à la relance de l’économie nationale. Le même intervenant a expliqué que ce partenariat permettra une coopération conjointe pour identifier de nouveaux besoins. En plus de travailler sur la préparation et la mise à jour des programmes de formation.

Ainsi que le développement du modèle de formation par l’apprentissage. S’ajoute à ça, l’inclusion de nouvelles disciplines dans les programmes d’enseignement et de formation dans le domaine de l’industrie automobile. En outre, en marge de la cérémonie de signature, Merabi a supervisé le lancement d’un cours de formation pour les nouveaux directeurs d’institutions de formation.

Et ce, afin de fournir à ces derniers des données à propos des méthodes modernes en matière de gestion administrative et financière. En plus de les initier à la nouvelle approche de gestion du budget du secteur de la formation professionnelle. Visant ainsi à une utilisation optimale des ressources. C’est ce dont a fait état la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici