AccueilÉconomieAutomobileL’importation de voitures neuves en Algérie permise aux constructeurs automobiles

L’importation de voitures neuves en Algérie permise aux constructeurs automobiles

Automobile – Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a autorisé, ce dimanche 9 octobre 2022, l’importation de voitures neuves en Algérie aux constructeurs automobiles. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent.   

Après un long suspense qui a entouré le dossier lié à l’importation des voitures neuves en Algérie, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a enfin tranché et accordé, ce dimanche, aux constructeurs automobiles d’importer des véhicules. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de la présente édition. 

En fait, cette décision concerne les voitures de moins de trois ans. À cet effet, les citoyens peuvent importer les véhicules avec leur propre argent. À condition que cela ne soit pas utilisé à des fins commerciales. Dans ce sillage, on notera que cette décision est également valable pour les constructeurs automobiles étrangers. 

D’ailleurs, le gouvernement étudiera le cahier des charges des constructeurs automobiles durant la prochaine réunion des ministres. Soit avant la fin de l’année en cours. En effet, il s’agit de ce que rapporte le quotidien Echorouk.

Il convient de préciser que cela est une mesure qui survient au moment où le gouvernement ambitionne de mettre en place une véritable industrie d’automobile. En effet, l’Algérie prévoit la constructions des engins à quatre roues très prochainement. 

Construction automobile en Algérie : voici tout ce qu’il faut savoir 

Lors de son passage sur les ondes de Radio nationale chaîne 1, le Directeur général (DG) de la compétitivité industrielle au ministère de l’Industrie et des Mines a donné plus de détails sur la construction automobile en Algérie. En effet, Abdelaziz Guend a fait savoir qu’il existe une volonté à entamer ce processus. 

À cet effet, l’Algérie a commencé une série de négociations avec plusieurs constructeurs automobiles internationaux. Cela en vue de répondre aux besoins des citoyens algériens, affirme le même responsable.

Dans ce contexte, le Premier ministre Aîmene Benabderrahmane a révélé que la construction automobile en Algérie dépend essentiellement de l’attractivité des avantages proposés aux entreprises désirant investir dans ce domaine. 

De ce fait, le gouvernement oeuvre à préparer le terrain pour des progrès majeurs. Ceci est, d’ailleurs, inscrit dans la nouvelle loi sur l’investissement, récemment instaurée. « Les négociations sont très avancées et nous les conclurons ce mois-ci », a indiqué le chef du gouvernement algérien. Donc, vous l’aurez certainement compris, le dossier des automobiles en Algérie connaîtra bientôt son épilogue. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes