AccueilÉconomieAutomobileConstruction automobile en Algérie : le ministère de l’Industrie apporte de nouvelles...

Construction automobile en Algérie : le ministère de l’Industrie apporte de nouvelles précisions

Automobile – Le ministère de l’Industrie révèle de nouveaux détails sur le dossier de construction de voitures en Algérie. Vous êtes curieux d’en savoir plus ? Restez branchés alors ! Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails dans les lignes qui suivent. 

En effet, le Directeur général (DG) de la compétitivité industrielle au ministère de l’Industrie et des Mines, Abdelaziz Guend, a révélé, ce dimanche 9 octobre 2022, de nouvelles précisions sur la construction automobile en Algérie. Et cela, lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale chaîne 1

Le quotidien généraliste arabophone Echorouk a repris ses déclarations. Effectivement, Abdelaziz Guend a affirmé l’existence de négociations avancées avec plusieurs constructeurs internationaux. Ces dernières, a-t-il précisé, tendent à stimuler l’investissement automobile dans les plus brefs délais. Elles permettront, de son avis, de répondre, au passage, aux besoins des citoyens. 

Par ailleurs, le même responsable a indiqué que les autorités ont invité plusieurs fabricants étrangers à adopter l’Algérie en tant que partenaire et non un marché uniquement. Elles leur ont, selon Guend, promis de les aider à conquérir le marché africain, soulignant que tous les constructeurs souhaitant investir en Algérie sont les bienvenus.

Plusieurs avances qui s’inscrivent dans le cadre de la nouvelle loi sur les investissements qui offre plusieurs privilèges aux investisseurs. En outre, Guend a ajouté que les contrats prévus dans le secteur automobile en Algérie seront conclus dans un avenir proche. 

Industrie automobile en Algérie : voici plus de détails

En effet, ledit responsable a déclaré que tous les indicateurs de l’investissement en Algérie sont positifs. Selon lui, l’année 2023 sera une période qui permettra de récolter les fruits des efforts fournis dans le domaine industriel. Il convient de rappeler que le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a apporté des explications à ce sujet.

Effectivement, il a affirmé que la tendance à la construction de voitures au sein du territoire national est basée principalement sur l’encouragement des constructeurs automobiles internationaux à investir dans notre pays. Et cela, grâce à de nouveaux avantages incitatifs inscrits dans la nouvelle loi sur l’investissement

« Les négociations sont très avancées et nous les conclurons ce mois-ci », a-t-il précisé. Dans le même contexte, le chef du gouvernement a fait savoir que plusieurs constructeurs de renom ambitionnent d’activer au niveau du marché algérien. En revanche, chacun d’eux impose ses propres conditions, a-t-il précisé dans le même sillage. 

« De notre côté, notre seule et unique condition est de permettre à l’industrie automobile algérienne de mettre en place cette manutention que certains n’étaient pas en mesure de faire auparavant. Et cela, en gardant tous ses fondements, toutes ses conditions et tous ses intrants ». C’est ce qu’a tenu à affirmer le Premier ministre. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes