Importation de voitures de moins de 3 ans : les Algériens de l’étranger exclus

Algérie – Le dernier numéro du Journal Officiel N°44 stipule que les Algériens de l’étranger ne sont pas concernés par l’importation de voitures de moins de trois (03) ans. 

Le secteur automobile se trouve en difficulté depuis des années maintenant en Algérie. Ce qui a engendré une crise sans précédent au niveau du marché national des véhicules. Cependant, les vents ont tourné et cette situation de détresse risque probablement de changer. Effectivement, le dernier numéro du Journal Officiel paru le mardi dernier a apporté du nouveau concernant l’importation des voitures de moins de trois ans pour les Algériens.

Une activité qui était, pour rappel, autorisée conformément à la loi de finances (L.F) de 2020. Mais qui a depuis été gelée. Cette interdiction n’est, toutefois, plus d’actualité. Cela, si on se réfère aux dernières modifications effectuées sur les dispositions de l’article 110 de la loi n° 19-14  portant sur la L.F 2020.

Importation de voitures de moins de 3 ans : les nouveautés qu’apporte le Journal Officiel 

Il se trouve donc que l’importation des voitures de moins de trois (03) ans est de nouveau possible. Cela en faveur des Algériens résidant dans leur pays seulement, sans ceux qui habitent à l’étranger. 

C’est du moins ce dont nous informe le Journal Officiel N°44. Dans le détail, il est mentionné  « qu’il est autorisé le dédouanement pour la mise à la consommation, avec paiement des droits et taxes relevant du régime de droit commun, les véhicules de tourisme de moins de trois (3) ans d’âge ». 

Avec la condition que ces derniers soient « importés par les particuliers résidents, une fois tous les trois (3) ans ». Cela, « sur leurs devises propres, par débit d’un compte devises, ouvert en Algérie ». Le même document précise par la même occasion que « les modalités d’application du présent article ainsi que le contrôle de conformité des véhicules de tourisme usagés, visés au présent article, sont fixées par voie réglementaire ».

Le constat est donc clair. Les Algériens de l’étranger désireux d’importer une voiture de moins de trois ans ne pourront pas bénéficier de cette opportunité. Il n’empêche que cette nouvelle autorisation permettra, pour sûr, d’atténuer, un tant soit peu ; la crise présente sur le marché automobile algérien. 

Importation voitures Algériens

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé