Algérie : les premiers quotas de voitures importés bientôt sur le marché ?

Algérie –  Au vu d’une récente décision du Premier ministre, les premières voitures importées arriveront, d’ici peu, sur le marché automobile national. 

Voilà plus de trois ans maintenant que le secteur automobile peine à se redresser dans notre pays. Mais cela ne saurait tarder. Effectivement, il semblerait que les premières voitures importées fassent leur entrée sur le marché en Algérie très prochainement. C’est en tout cas ce que rapporte le site spécialisé Sayarat Live, dans son édition d’hier dont les éléments sont repris ici, ce 10 juin 2021.

Pour plus de détails, il s’agit précisément de véhicules montés avec des kits importés depuis l’étranger. Ces derniers étaient, pour rappel, bloqués dans différents ports du pays.  Une problématique que le Premier ministre Abdelaziz Djerad s’est résigné à résoudre récemment. 

Cela conformément à une note ministérielle qui autorisait le dédouanement à titre dérogatoire de tout « matériel roulant importé et frappé par les restrictions prévues par les dispositions du décret exécutif N° 19-12 du 24 janvier 2019 ».

Une nouvelle qui ravira, pour sûr, une certaine catégorie de citoyens qui s’est vue volée son rêve d’acquérir un véhicule. Cela à cause de la cherté présente au niveau du marché automobile national. Cette résolution permettrait donc d’atténuer, un tant soit peu, la crise dans ce secteur. 

Elle conduirait en plus à la baisse des prix des voitures qui dépassent actuellement la raison, ont témoigné certains citoyens. Ce serait aussi une aubaine pour les concessionnaires automobiles qui attendent cette nouvelle depuis des mois.

Les premières voitures montées de la marque Renault sont enfin prêtes ?

En fait, après la décision du gouvernement qui consiste à autoriser le dédouanement des kits CKD et SKD de Renault, l’usine du constructeur automobile français située à Oran a repris du service. Cela depuis le mois de mai dernier.

Il est donc question de monter près de 4.600 voitures. Pour ce faire, l’établissement de montage a fait appel à 280 ouvriers. Il est toutefois important de mentionner que les véhicules issus de cette opération sont, pour la plupart, déjà vendus.

Cela à des clients qui attendent, patiemment depuis des mois, la réception de leur bien. Quant aux voitures restantes, elles seront exposées dans différents salons du pays pour être vendues, selon les quantités disponibles, à quelques intéressés. C’est ce dont a fait état la même source médiatique. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé