Importation de voitures en Algérie : les raisons de refus de délivrances d’agréments

Algérie – Le Comité technique chargé d’études des dossiers d’importation de voitures neuves a exposé aux prioritaires les raisons du refus de la délivrance d’agréments. On vous étale juste au-dessous les motifs de ces rejets. 

En effet, le Comité technique dont la mission est d’étudier les dossiers des concessionnaires candidats à l’importation de voitures neuves en Algérie a répondu aux propriétaires dont les dossiers ont été rejetés, tout en justifiant les raisons des refus de l’octroi d’agréments. Dzair Daily vous en dit un peu plus à ce sujet, dans cette édition du 19 septembre 2021. 

Ainsi, le Comité technique a tenu à apporter des précisions quant aux refus émis à certains dossiers. Dans le détail, selon une source du quotidien Echorouk, proche du dossier de l’importation de voitures, il y a eu 9 rejets, plus précisément. C’est en tout cas ce que rapporte le média arabophone.

Concernant les motifs de ces refus, on mentionne des problèmes liés au livret foncier dans leurs dossiers. C’est aussi en raison du manque de caméras de surveillance au niveau de leurs showrooms. Ou encore des certificats de conformité et de la licence de l’immeuble qui n’ont pas été délivrées dans le dossier en question. 

Importation de voitures : année blanche en vue

D’ailleurs, l’article 16 du cahier des charges réglementant l’activité d’importation de véhicules neufs stipule clairement un élément crucial. En cas de manque dans le dossier fourni, le Comité technique doit émettre un rejet. En revanche, les concessionnaires automobiles agréés soutiennent que le motif du refus n’a pas été précisé. 

Dans ce sens, ils ont décidé de procéder à un recours auprès du ministère de l’Industrie. C’est afin d’avoir plus d’éclaircissement à ce sujet. Aussi, afin d’accélérer l’étude des dossiers qui a dépassé les délais. Notons que ces délais sont fixés à 20 jours, normalement. Toujours, d’après la même source.

Par ailleurs, à l’heure actuelle, aucun agrément n’a été accordé à aucun des concessionnaires. Ce qui contribue à envenimer encore plus le marché de l’occasion qui enregistre des chiffres records. Ceci dit, certains observateurs révèlent que l’année blanche se rapproche dans le secteur de l’automobile.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes