Importation de voitures en Algérie : l’octroi des agréments « n’est pas à l’ordre du jour »

Algérie – Le dossier de l’importation de voitures demeurerait loin et incertain tel un mirage en plein désert, vu que l’octroi des agréments tant attendu ne serait pas au programme. 

La pénurie des véhicules dans le marché de l’automobile bat son plein en Algérie. Et pourtant la délivrance de ces agréments utiles à l’importation de voitures en Algérie n’est pas tout à fait la préoccupation du ministère de l’Industrie en ce moment. C’est selon les sources du média spécialisé Car Vision.

En clair, après une longue attente, sept agréments allaient être délivrés hier par le ministère de l’Industrie. Et ce, sur un total de dix dossiers selon ce qui a été dévoilé. Cependant, tout a bousculé en fin de matinée. Cette décision a donc été reportée à une autre date. D’après la même source, les concernés devraient être informés des raisons de ce refus au plus tard ce jeudi. 

Effectivement, c’est un retour à la case départ pour les citoyens algériens qui attendent de se procurer une voiture, expliquent des avis. D’ailleurs, la source médiatique ajoute que les septs dossiers sélectionnés adhèrent aux conditions du cahier des charges. Voire plus par rapport aux infrastructures et équipements exigées. Ils ont même déjà reçu leur agrément provisoire auparavant, précise-t-on.

Quelles solutions pour les refus répétés ?

D’après la source sus-citée, les détenteurs de ces dossiers attestent que si leur requête est refusée, ils envisageront le recours. Selon l’article 44 du décret exécutif 20-227 du 19 août 2020, cela va de leur droit. Tandis que d’autres pensent à s’exprimer auprès du grand public par le biais d’une conférence de presse prochainement.

Par ailleurs, Mohamed Djebili, responsable du secrétariat technique, avait déclaré par le biais de chaînes de télévision que la délivrance des agréments avance à grand pas. Celle-ci a en plus été soutenue par Ahmed Zaid, Secrétaire général du ministère de l’industrie.

À présent, plus que quelques jours pour connaître la justification qui sera transmise aux candidats désireux de décrocher le fameux agrément de concessionnaire de véhicules automobiles.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes