AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : ce que prévoit la Loi de...

Importation de voitures en Algérie : ce que prévoit la Loi de finances 2023

Automobile – Dans cette édition, Dzair Daily expose pour vous ce que la Loi de finances 2023 augure quant à la politique de l’importation de voitures en Algérie. Les détails dans la suite de ce nouveau numéro.

En effet, l’Exécutif prévoit dans la Loi de finances une série de mesures qui vise à simplifier l’importation de voitures en Algérie. Il s’agit de l’ordonnance signée, ce dimanche, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Ces mesures entreront en vigueur dès le début du mois de janvier prochain. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de ce passage du lundi 26 décembre 2022.

Effectivement, le secteur automobile est devenu le champ de vision du Gouvernement qui semble déterminé à clore la crise et relancer le marché national. Promulguée ce dimanche, la LF 2023 porte sur l’allégement de la procédure d’importation de véhicules de moins de trois (3) ans en Algérie. Et ce, en accordant des avantages fiscaux suivant les types de motorisation de la voiture. À savoir essence, hybride et électrique.

Algérie : simplification de l’importation des voitures d’occasion

En outre, le texte de la Loi de finances autorise l’importation des véhicules touristiques de moins de 3 ans d’âge, par les particuliers résidents, une fois annuellement. Et ce, avec paiement des droits et taxes relevant du régime de droit commun. Autrement dit, la limitation de l’import à une fois tous les trois ans n’est plus appliquée.

Ce n’est pas tout ! Afin de régler le problème de rareté des voitures dans le marché algérien, il sera procédé à l’élargissement du domaine des exonérations fiscales. Cela concerne les opérations d’importation des véhicules hybrides et électriques. Il s’agit, effectivement, de ce que rapporte l’agence de presse, APS, dans son édition d’hier.

À travers ces mesures, les autorités compétentes veulent surtout arriver à mettre fin à la crise automobile. Et permettre au citoyen Dz de se procurer une voiture. Cela après une pénurie qui a duré plusieurs années.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne comprendrai jamais pourquoi on ne nous laisse pas importer la voiture qu’on veut.
    Pourquoi faudrait acheter une voiture de- de 3 ans alors que ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir le faire .
    Il y a des voitures de – de 10 ans en très bon état qui coutent beaucoup moins chères que les même et qui sont en mauvais état en Algérie .
    Des voitures qui coutent 400.000 da au lieu d’1 millions de dz ici .
    Le calcul est vite fait.
    En plus en matiere de consommation d’essence elles sont beaucoup plus economiques et plus performantes en matiere de protection de l’environnement.
    Celui qui peut m’apporter une explication logique et rationnelle , je suis là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici