Importation de voitures en Algérie : ce qui va changer en 2022

Automobile – Dans l’optique d’éclore la crise régnant dans le secteur automobile, le PLF 2022 autorise l’importation de voitures d’occasion de moins de trois (03) ans en Algérie, avec les mêmes taxes imposées sur les véhicules neufs. Apprenez tout, ce 11 octobre 2021.

L’année passée a été synonyme de décélération pour tous les secteurs, notamment l’automobile. Cependant, les autorités algériennes s’affairent à redonner du souffle. Et à faire régner, à nouveau, la fébrilité sur le marché national de véhicules. Pour ce faire, l’importation de voitures d’occasion de moins de trois (03) ans, semble faire partie des premiers plans en Algérie pour 2022. C’est de toute manière ce que rapporte le média arabophone Echorouk.

Le gouvernement a instauré une mesure favorable à l’activité du commerce automobile. Cela, en vue de reconquérir un équilibre qui puisse satisfaire aussi bien la trésorerie de l’État que le citoyen algérien. En effet, le PLF 2022 a autorisé l’importation de voitures usagées de moins de 3 ans de l’étranger. Néanmoins, les importateurs devront s’acquitter d’une taxe fiscale égale à celle appliquée aux véhicules neufs.

Les taxes imposées sur les voitures de moins de 3 ans : davantage de détails

Il s’agit de toute façon de ce que précise le média généraliste susmentionné. Ladite mesure figure dans l’article numéro 90. Selon le texte, les voitures de tourismes neuves ou d’une ancienneté de trois ans maximum, d’une cylindrée n’excédant pas 1800 cm³, sont soumises à la même redevance précisée auparavant. Ajoute le média susvisé.

Par ailleurs, les véhicules touristiques tout terrain (4×4) d’une cylindrée n’excédant pas 2000 cm³ acquis par les moudjahidines. Ainsi que les véhicules acquis tous les cinq (05) ans par les invalides de la guerre de libération nationale, sont également soumis à la même taxe fiscale. C’est toujours selon la même source médiatique.

Il convient de rappeler que l’importation de véhicules d’occasion de moins de trois ans a déjà été autorisée par la Loi de finances 2020. Cela, avant l’adoption d’une décision de gel de l’importation de voitures, durant 18 mois. Toutefois, les choses semblent bien avancer. C’est du moins ce que laissent présager les nouvelles mesures introduites dans le PLF 2022.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes