AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : les changements probables dans le cahier...

Importation de voitures en Algérie : les changements probables dans le cahier des charges

Automobile – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune donne de nouvelles instructions. Elle concerne le nouveau cahier des charges relatif à l’importation de voitures neuves en Algérie. Dzair Daily partage avec vous les détails ce mercredi 8 décembre 2021.

Le président a parlé des changements concernant le cahier des charges de l’importation de voitures en Algérie. Des sources d’Echorouk ont ​​affirmé que le président est intervenu sur l’accélération de l’annonce des concessionnaires ayant obtenu des approbations. Cela après que six agents sur huit aient réussi à faire passer leurs dossiers et approuvés par le comité d’appel.

L’importation définitive n’attend maintenant que l’approbation du ministre. Après que les concessionnaires ont répondu à toutes les conditions. Une approbation qui leur fera obtenir le feu vert pour l’importation immédiatement après la modification du cahier des charges.

Concernant les changements qui devraient figurer dans le cahier des charges d’importation de voitures. Les mêmes sources indiquent que les troisième et quatrième articles du cahier des charges devraient être modifiés.

Importation de voitures en Algérie : Les nouvelles lois dévoilés 

La modification, selon les sources, permettra aux entreprises étrangères de reprendre l’activité d’importation de voitures. D’autant plus que ces entreprises sont affiliées à des groupes internationaux comme Renault, Peugeot, Citroën, Chevrolet et Toyota. Ces marques préfèrent importer leurs voitures et les commercialiser, et refusent d’être représentés par des Algériens. D’ailleurs le cahier des charges actuel les excluaient de l’exercice de l’activité d’importation. Mais avec le nouvel avenant, ces marques reprendront leur activité sur le marché algérien à travers l’importation, la commercialisation et les services après -vente.

Quant au deuxième changement du cahier des charge, il est lié à l’article 4 qui interdit aux agents d’importer plus de deux marques. Ce qui pourrait affecter l’activité des agents et restreindre la concurrence. D’autant plus que les grandes marques de l’industrie automobile ont noué des alliances internationales qui incluent un grand nombre de marques. On note l’alliance Renault, Nissan, Mitsubishi et Dacia, qui représente  plus de huit marques. Dorénavant les agents pourront représenter les groupes et non les marques. Une fois que l’agent obtient la confiance du groupe, il peut, selon les règles du commerce international, importer toutes les marques affiliées à ce groupe.

Les nouvelles modifications du cahier des charges d’importation de voitures, pourront pallier les insuffisances constatées. Celles repérées dans les récentes modifications. On parle des remaniements apportés par tous les anciens ministres de l’Industrie. Elles contribueront à créer une forte concurrence dans l’importation de voitures, à faire exploser les prix et à relancer le marché. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes