Importation de voitures en Algérie : date de disponibilité du nouveau cahier des charges

Automobile – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a levé le voile sur la date de disponibilité de nouveau cahier des charges relatif à l’importation de voitures neuves en Algérie. Dzair Daily expose pour vous les détails ce mardi 7 décembre 2021.

Six (06) mois après les changements apportés au dernier cahier des charges relatif à l’activité de concessionnaire ; c’est de nouveau le retour à la case modification. Effectivement, le ministère de l’Industrie procédera encore une fois à une révision des modalités d’exercice de ladite activité. Dzair Daily expose pour vous la date de la disponibilité du document fixant les conditions d’importation de voitures en Algérie.

En effet, lors de la réunion du Conseil des ministres, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné la révision du cahier des charges. On parle de celui fixant les modalités de l’import des véhicules neufs dans notre pays. Suite à l’instruction du chef de l’État, le ministre de l’Industrie s’est exprimé. Il a révélé la date de promulgation du nouveau document.

Effectivement, le nouveau texte réglementaire sera prêt durant le mois de janvier prochain, a indiqué le premier responsable du secteur. Ainsi, dès le début de l’année 2022, les concessionnaires automobiles pourront de nouveau déposer leurs dossiers. Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média généraliste Echorouk dans son édition de ce lundi.

Importation automobile : date du traitement des dossiers

En outre, Ahmed Zeghdar a assuré que la commission chargée de l’examen des dossiers des opérateurs économiques procédera directement au processus d’étude. Et ce, afin de rendre son jugement dans les plus brefs délais. Le même locuteur a tenu à rassurer les citoyens que l’année 2022 verra des voitures neuves sillonner les rues d’Algérie. Il est question là aussi de ce que mentionne le média arabophone susvisé.

D’autre part, le ministre a demandé aux prétendants à l’agrément de concessionnaire, de fournir un service après-vente. Et ce, afin de répondre à l’instruction émise par le président de la République. Cela lors de la réunion du Conseil des ministres, tenue ce dimanche. C’est selon les déclarations du même intervenant faites au média précité.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes