AccueilSociété et CultureSociétéFrance : Vers l’interdiction de l’abattage Halal ? Les autorités répondent

France : Vers l’interdiction de l’abattage Halal ? Les autorités répondent

France – Le ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation réfute la rumeur d’interdiction de l’abattage des volailles en conformité avec la jurisprudence de l’islam (Halal), et assure que cette pratique de la population musulmane demeure tout à fait légale.  

Le ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation a démenti les informations en circulation concernant l’interdiction en France de l’abattage Halal des volailles, c’est-à-dire conformément aux principes de la loi islamique. Dans un communiqué, le ministère en question a tranché sur l’affaire. Cette dernière a fait couler beaucoup d’encre ces jours-ci. C’est ce que rapporte en effet le site spécialisé Djalia DZ, ce samedi 27 mars 2021.

Les directions de plusieurs mosquées à l’Hexagone se sont manifestées. Elles ont levé la voix pour montrer leur profond désaccord. Néanmoins, le département ministériel de Julien Denormandie a réitéré la position de la France vis-à-vis de la dérogation accordée dans le règlement européen de 2009, qui oblige le pré-étourdissement des animaux, en cas d’abattage rituel.

| Lire aussi : France : Vers l’interdiction de l’abattage halal du poulet ? 

La même source gouvernementale a tenu donc à expliquer que la nouvelle circulaire clarifie juste un certain mode d’emploi. Il s’agit en fait de mieux présenter les moyens de contrôle de tous les types de méthodes d’abattage et de stérilisation des volailles. Mais cela intervient sans modifier les règles en vigueur dans le pays, note-t-on dans le document officiel. Le site web du sénat français expose le règlement (CE) n° 1099/2009. 

Il est question de celui auquel adhère toujours la France, comme évoqué plus. Ce texte de loi stipule alors le caractère obligatoire de « l’étourdissement des animaux […] avant l’abattage ou la mise à mort ». Cependant, quand cette manière de procéder va à l’encontre d’enseignements religieux en la matière, la loi offre une exception. La réglementation donne ainsi droit à une « dérogation à l’obligation d’étourdissement ».

| Sujet connexe : Algérie : Création de services d’assurance Takaful « Halal »

Le document réglementaire dicte quand-même « certaines conditions », qui sont censées permettre cette dérogation au règlement en vigueur dans l’Union européenne. C’est dans ce cadre juridique que s’inscrit le décret n° 2011-2006. Celui-ci régit les conditions d’octroi des autorisations pour pouvoir se soustraire légalement à l’obligation d’étourdissement des animaux. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes