23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCoronavirus : Une française bloquée en Algérie, atteinte d’une maladie rare, témoigne

Coronavirus : Une française bloquée en Algérie, atteinte d’une maladie rare, témoigne

Publié le

- Publicité -

Algérie/France – Une Vénissiane, atteinte d’une maladie auto-immune rare, doit subir un traitement mensuel, mais est actuellement bloquée en Algérie depuis le début du confinement sanitaire alors que son retour était prévu pour le début avril.

En effet, Ouaiba Z., 43 ans, est bloquée en Algérie, et plus précisément dans la wilaya de Sétif. Cette dernière s’est rendue en Algérie vers le début mars, où elle espérait profiter en compagnie de sa famille pendant un mois avant de regagner la France, le 5 avril dernier.

Malheureusement pour elle, comme beaucoup de Français bloquées à l’étranger, le confinement sanitaire provoqué par la pandémie du Coronavirus a été mis en place. Ainsi les frontières aériennes, maritimes et terrestres ont été fermé; ce qui a, au passage, suspendu le trafic aérien.

- Publicité -

Bien que son retour ait été prévu pour le début mars, cette habitante de Vénissieux, n’a toujours pas pu être rapatriée. Selon le journal régional français Le Progrès; Ouaiba est atteinte d’un lupus; une maladie auto-immune rare, et doit recevoir chaque mois un traitement d’anticoagulant sous forme d’injection à l’hôpital de Lyon. 

Ouaiba s’est inscrite au début avril sur le site du consulat de France à Alger afin d’être rapatriée par Air France, mais à ce jour, elle ne sait toujours pas pour quand est prévu son vol de retour. De son côté, sa sœur s’inquiète pour sa santé car le temps presse. Déjà qu’Oubaiba a raté l’injection prévue le 6 avril dernier à l’hôpital Edouard-Herriot, à Lyon; a-t-elle confié.

La santé d’Ouaiba est menacée par de lourdes conséquences

« Je dois être hospitalisée en ambulatoire une fois par mois pour recevoir cette injection, a précisé la malade. On me conseille de prendre contact avec un médecin en Algérie pour assurer la continuité de mon traitement mais je sais que c’est impossible car un de mes traitements, le plus important, n’existe pas ici »; a-t-elle déclaré, avant d’ajouter que si elle ne le prend pas, des caillots de sang risquent de se former et peuvent lui provoquer une phlébite, une embolie pulmonaire ou encore une thrombose.

- Publicité -

Ce 25 avril, l’habitante de Vénissieux a reçu une réponse par mail de la part du consulat de France en Algérie, où il était mentionné qu’elle devrait contacter par SMS l’agence Air France d’Alger afin d’envisager un retour. « Il appartient à chaque voyageur de réserver et de prendre en charge financièrement son billet de retour »; a souligné le Consulat. Cependant, Ouaiba espère profondément être rapatriée à temps afin de recevoir au moins l’injection du mois de mai.

Pour rappel, 20.000 touristes français bloqués au Maroc ont été rapatrié en France, compte tenu de leur nombre élevé, prioritaires lors de la première phase d’évacuation, a expliqué le 25 mars dernier, Eric Chevallier, chef de la cellule de crise au ministère français des Affaires étrangères. Par ailleurs, il avait promis de mettre en place des vols spéciaux afin de rapatrier les 2.000 français coincés en Algérie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -