AccueilÉconomieFaillite d'Aigle Azur : Vers la réintégration des employés au chômage

Faillite d’Aigle Azur : Vers la réintégration des employés au chômage

France – Le syndicat Feets-FO a demandé au gouvernement français d’inciter les compagnies aériennes ayant repris les créneaux aériens d’Aigle Azur à embaucher les anciens employés de cette dernière.

En effet, selon le site spécialisé Air Journal, une lettre a été adressée au ministre des transports le 20 Janvier dernier, approuvée par Michael Dellis, secrétaire de la fédération; en vue de prendre en charge le plus tôt possible des mesures pour le recrutement des salariés au chômage d’Aigle Azur et XL Airways.

Le syndicat rappelle par ailleurs l’importance du trafic aérien entre la France et l’Algérie. « Quatre millions de passagers transitent entre la France et l’Algérie chaque année sur un marché lucratif. Les droits de trafics accordés par l’État sont une manne économique non-négligeable pour les compagnies concernées. »; précise Feets-FO cité par le média économique Algérie Eco.

Reprise du personnel par les compagnies ayant récupéré les droits de trafics

Pas moins de 1.200 salariés de la défunte Aigle Azur sont au chômage « Nous vous avions d’ailleurs rencontré plusieurs fois sur ce sujet. Vous vous étiez engagé à agir pour la reprise des salariés par les compagnies qui récupéreraient les droits de trafic d’Aigle Azur »; souligne le secrétaire du syndicat.

La sonnette d’alarme est tirée dans le secteur du trafic aérien, suite à la faillite d’une autre compagnie aérienne notamment XL Airways et le licenciement de ses 600 employés. Air France va cependant tenter de prendre une part du personnel des deux compagnies; soit le personnel navigant commercial (PNC).

Néanmoins, le personnel au sol n’est pas concerné par cette sélection. Le syndicat appelle les quatre compagnies ayant repris les droits de trafics d’Aigle Azur notamment, Air France à travers sa filiale low-cost Transavia; ou encore ASL Airlines et Volotea à recruter le personnel qui se retrouve au chômage suite à la faillite de la défunte compagnie aérienne française.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici