Transavia : La concurrence entre Air Algérie et Air France monte d’un cran

Algérie/France – Nouvelle concurrence pour la compagnie aérienne nationale. Air France et sa filiale Transavia récupèrent les droits de trafic d’Aigle Azur.

La faillite d’Aigle Azur en septembre dernier a laissé le champ libre à une dizaine de compagnies qui avaient postulé pour récupérer les droits de trafic aérien vers l’Algérie détenues jusqu’ici par l’ex-compagnie aérienne de vols touristiques.

Désormais, c’est la compagnie nationale française Air France qui sort gagnante de la liquidation judiciaire d’Aigle Azur; renforçant ainsi sa position sur le marché algérien suite à la récupération de ces droits de trafic tant convoités par les sociétés aériennes de transport de passagers.

De plus, la filiale low-cost d’Air France, à savoir Transavia a obtenu la plus grosse part des droits de trafic entre la France et l’Algérie, soit 31 % des liaisons aériennes de décollages et d’atterrissage à Orly; rapporte le journal français La Tribune dans son édition de ce vendredi 17 janvier, cité par le site spécialisé Visa Algérie.

Transavia croque des parts de marché vers l’Algérie

En effet, Air France a réussi à obtenir des lignes supplémentaires pour Alger au départ de Marseille, Nice et Toulouse, mais aussi Toulouse-Oran. En revanche Transavia; qui dessert déjà Alger au départ de Lyon et de Nantes, se taille la part du lion sur les lignes entre Paris et l’Algérie.

La filiale d’Air France récupère donc les droits de trafics sur les créneaux de Paris-Alger, Paris-Béjaïa, Paris-Constantine, Paris-Sétif, Paris-Tlemcen et Paris-Oran déjà assuré par Air France; mais également des vols au départ de Lyon elle obtient les dessertes vers Oran, Béjaïa et Constantine; précise la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes