France : Darmanin dévoile le nombre de visas pour Algériens accordés

France – Après l’annonce du gouvernement français de la baisse du quota de visas octroyé aux Algériens, le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin revient sur le nombre exact. Veuillez trouver les détails plus bas dans l’édition du 10 novembre 2021.

Environ un mois et demi après l’annonce d’une réduction du taux de visas pour la France délivrés aux Algériens, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a fait état du nombre en question. La décision comporte une baisse de 50 % de ce qu’on octroyait auparavant. Toutefois, la mesure implique également le Maroc et la Tunisie. 

Bien que cette décision a rencontré le refus des autorités algériennes, puisque cela s’oppose aux accords du 27 décembre 1968, le gouvernement français confirme son application. On a procédé à cela par le biais du premier flic du pays. Ce dernier a mis en emphase les chiffres divisés en deux aujourd’hui. C’est ce que l’on apprend via Europe 1.

Dans le contexte de l’Algérie, le responsable a fait l’analogie entre les visas acceptés avant la décision c’est-à-dire avant le 28 septembre 2021, et après cette date. Au début, il était question de 23.341 Algériens ayant obtenu le visa. Puis, après, ce chiffre est passé à 12.609. On explique dans ce sens, que de prime abord 10.828 personnes ont été refusées, à savoir 31 %. Par contre maintenant, il s’agit de 11.867 refus, en d’autres termes 50 %.  

Revenons sur les circonstances de cette décision

En réalité, avec l’intensification de l’immigration clandestine du Maghreb vers l’Europe, à savoir, depuis l’Algérie, Maroc et Tunisie, vers la France et l’Espagne entre autres, on a appelé à la coopération entre les chefs d’États. Car, en arrivant sans papiers au pays de destination, la France ne peut cerifier l’origine de ces « Harragas ».

Par conséquent, pour pouvoir expulser ces Algériens issus d’immigration illégale, la France avait besoin d’un laisser passer consulaire délivré par notre pays. Cependant, le refus des autorités algériennes a entraîné une riposte offensive de la part du gouvernement Hexagonal. Celui-ci a aussitôt répondu par une baisse d’octroi de visas aux citoyens algériens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes