Scoop et People

Des français veulent « boycotter » la franco-algérienne Camélia Jordana

0
français algérienne camélia jordana
S'abonner :

France – Le 11 septembre dernier, Camélia Jordana était de passage dans le programme télévisé Quotidien diffusé sur la chaîne TMC, et cette « apparition de trop » pour “certains” français, a poussé une partie des téléspectateurs à inonder Twitter de messages espérant le boycott médiatique de l’actrice franco-algérienne.  

Débarquée, vendredi, chez Yann Barthès pour parler de sa dernière performance cinématographique dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, la franco-algérienne, Camélia Jordana, a soulevé un énième tollé sur le web français par sa simple présence dans le plateau de l’émission. Des critiques massives ont afflué mettant en cause la légitimité même du personnage qui est, peut-être, l’un des plus problématiques en ce moment à l’Hexagone. Comme dans le titre de son film, nombre d’internautes ont, eux aussi, des choses à dire. Ils souhaitent que leurs médias boycottent l’artiste française originaire d’Algérie. Le site français Voici a repéré les réactions d’indignation.

L’artiste française d’origine algérienne s’est déjà forgée une réputation de femme qui ne mâche pas ses mots. Ses opinions sont source de malaise ; pour une partie assez importante de Français ; qui ne le cachent pas d’ailleurs. En mai dernier, Jordana s’en est prise à la police française ; selon l’expression de ses détracteurs qui, semble-t-il, gagnent en nombre. À l’époque, et dans l’émission de l’animateur-vedette, Laurent Requiert, On n’est pas couché, l’actrice n’a pas hésité un seul instant à taxer les forces de l’ordre en France de racisme.

Des téléspectateurs qui «zappent»

«Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie, avait-elle confié. Quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France». Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est scandalisé face à ces affirmations ; qu’il a qualifiées d’infondées. L’onde de choc provoquée par Camélia Jordana a atteint les policiers eux-mêmes. Leur syndicat avait vivement condamné les reproches «fantaisistes» que leur avait adressés la jeune femme. Cela par la voix d’Yves Lefebvre. Ce dernier est secrétaire général Unité SGP-police France.

Des téléspectateurs français donnent en effet l’impression de ne plus supporter l’image de Jordana ; défilant sur leurs écrans. «Même si on me payait je n’irais pas voir cette daube. La bande-annonce m’a saoulée ; et il y a Camélia Jordana. Cette arnaque» ; a écrit un internaute.  «Camélia Jordana, elle a un abonnement illimité pour aller chez Quotidien pour raconter des bêtises ? Elle fatigue» ; se plaint un autre. «Bon, il y a Camélia Jordana. Je zappe, et reviens plus tard !», proteste aussi un troisième. Rappelons par ailleurs que l’actrice vient de subir des attaques ; sur les réseaux sociaux dernièrement. Des voix, assez remontées contre elle, se sont levées réclamant son retour en Algérie.

Article recommandé :  Des Français demandent la remigration de Camélia Jordana en Algérie

Algérie : Campagne pour arrêter la photographie des tragédies

Article précédent

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 12 septembre

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.