Scoop et People

Des Français demandent la remigration de Camélia Jordana en Algérie

0
français camélia jordana algérie
S'abonner :

France – De nombreux Français, jeunes et moins jeunes, se déchainent, via les réseaux sociaux, sur la chanteuse Franco-algérienne, Camélia Jordana, à laquelle ils suggèrent la remigration en retournant en Algérie, si elle n’est pas contente en France. L’artiste, qui se dit engagée dans les luttes antiraciste, féministe, écologique et contre les violences policières, est très controversée en ce moment à l’Hexagone.

Une levée de boucliers est en effet dressée, une nouvelle fois, contre l’artiste franco-algérienne, Camélia Jordana, par des Français, réclamant sa remigration en Algérie. Ils sont, apparemment, indignés après une apparition d’elle sur la chaîne d’information BFM TV. Elle est allée un peu trop fort, du goût de certains en affirmant alors : «Je pense qu’il y a un énorme travail de décolonisation à faire dans mon pays [la France, NDLR], qui n’a pas été fait».

La chanteuse estime, par la suite, que « les folies qui se passent dans ce pays-là, avec le temps, pourront peut-être guérir ». Elle explique ensuite son esprit d’engagement ; et de lutte par le fait qu’elle soit en fait « descendante de résistants. Descendante d’Algériens ». Ceux-ci, ont subi la colonisation du « pays dans lequel je vis ; ajoute-t-elle. Que je considère être mon pays. Dans lequel je suis née » aussi.

Aujourd’hui des internautes français espèrent la voir partir. Son discours, parait-il, fâche beaucoup. Les différents commentateurs, exacerbés par les dires de cette « chanteuse-militante », ne se gênent pas en s’adressant à elle ; car ils l’« invitent » sans détour à « mettre les voiles » ; et partir loin de ce pays qui la « dérange ». L’un des internautes offusqués, trouvant que la France n’a rien à se reprocher ; concernant son passé colonial, écrit : « J’invite Camélia Jordana à quitter notre pays si elle ne s’y plaît pas ! »

Camélia Jordana contre les violences policières

Pour mémoire, Camélia Jordana a par ailleurs soutenu Assa Traoré, sœur d’Adama Traoré, Français d’origine malienne, mort dans des circonstances douteuses. Cela en 2016, au cours d’une interpellation ; par la gendarmerie de Persan ; dans le Val-d’Oise. Rappelons également que précédemment, la jeune femme a dénoncé les violences des forces de l’ordre françaises à caractère « raciste ».

Des jeunes de la banlieue se font donc « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau », a-t-elle affirmé en confiant que la Police lui fait peur. Le ministre de l’Intérieur lui-même a pris la peine de répondre à ces « allégations ». 

Article recommandé :  Frontières : Mesures de confinement allégées pour les Algériens rapatriés

L’accord avec l’UE a fait perdre 30 milliards de dollars à l’Algérie

Article précédent

Le DG d’Algérie Poste évoque le calendrier des pensions de retraites

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.