AccueilSociété et CultureSociétéLes enfants algériens auront un nouveau carnet de vaccination

Les enfants algériens auront un nouveau carnet de vaccination

Santé – Le président de la Société algérienne d’immunologie (SAI) annonce l’application d’un nouveau carnet de vaccination pour les enfants algériens. Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails dans cette nouvelle édition du dimanche 13 novembre 2022.

En effet, le président de la Société algérienne d’immunologie (SAI), Kamel Djenouhat, a déclaré que les autorités prévoient l’application d’un nouveau carnet de vaccination pour les enfants algériens. Et cela, à cause du chamboulement qu’ils ont connu pendant la crise du Covid-19, explique-t-il.

Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien francophone Algérie Eco. Si vous êtes intéressés de connaître les détails à ce sujet, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article.

Selon les précisions de la susdite source médiatique, ce nouveau carnet vaccinal sera alors mis en œuvre d’ici l’année 2023. Il a pour but de protéger davantage les enfants contre les maladies infectieuses, précise le même responsable.

Ce dernier a par ailleurs ajouté que le ministère de la Santé a programmé plusieurs réunions à l’effet de traiter cette mesure. Ce n’est pas tout ! Nous vous en disons plus dans les paragraphes de la deuxième partie de cet article. 

Grippe saisonnière en Algérie : voici ce que Kamel Djenouhat a déclaré

Selon le média précité, une forte grippe saisonnière frappe actuellement la population algérienne. C’est la raison pour laquelle les spécialistes appellent l’ensemble des citoyens, et particulièrement les personnes âgées, à se faire vacciner. Et ce, disent-ils, en vue de réduire, au maximum, le nombre des personnes gravement affectées.

« Beaucoup de gens perdent leurs parents âgés juste parce qu’ils ne se sont pas fait vacciner », a précisé  Kamel Djenouhat. Le chef de service du laboratoire central de l’hôpital de Rouïba et président de la SAI a en outre indiqué que cette année la grippe s’annonce être assez compliquée en Algérie. Cela, du fait de la faible immunité et de la non-vaccination des citoyens, a-t-il souligné. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes