L’élu français qui a refusé de serrer la main à Nekkaz menacé de mort

L’élu parisien, Pierre Liscia a révélé avoir reçu des milliers de messages violents ainsi que des menaces de mort après son échange tendu avec le candidat aux élections présidentielles algériennes Rachid Nekkaz, lors de l’émission « Les Terriens du dimanche » sur C8.

En effet, l’élu et chroniqueur s’en était pris violemment à Rachid Nekkaz, en refusant de lui serrer la main et le qualifiant d’« islamiste bon teint ».

« Je crois sincèrement que vous avez préféré la cravate à la barbe : il me semble que vous êtes un islamiste, bon teint certes, mais un islamiste. Vous cautionnez toutes les dérives de l’islamisme radical en France, vous les incitez, vous êtes un proche ami de Tariq Ramadan, vous avez d’ailleurs manifesté pour sa libération. Vous vous targuez d’être proche des milieux islamistes, de pouvoir leur parler. Moi je ne vous serre pas la main, si vous êtes l’alternative à Bouteflika en Algérie, je suis très inquiet pour eux », avait lancé Pierre Liscia à Rachid Nekkaz.

Mais au lendemain de la diffusion de l’émission, Pierre Liscia révèle être victime d’une campagne de lynchage sur les réseaux sociaux. Il déclare également avoir reçu de nombreuses menaces de mort. « Depuis dimanche, ces messages d’insultes et ces menaces ne s’arrêtent pas, c’est un à deux messages par minute, essentiellement sur Facebook, et par message privé Messenger. J’ai aussi été forcé de passer mon compte Instagram en privé », révèle-t-il au HuffPost.

« Je ne sais pas dans quelle mesure il faut s’inquiéter. Mais ce qui est sur c’est que j’ai pris la décision d’aller porter plainte pour menaces de mort », affirme Pierre Liscia.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes