Bourse d’Alger, financement des start-ups.. Benmouhoub précise

Algérie Le directeur général de la bourse d’Alger, Yazid Benmouhoub, évoque son institution et le rôle qu’elle doit jouer, notamment en matière de financement des start-ups.

En effet, dans le contexte économique actuel du pays, le directeur général de la Bourse d’Alger, Yazid Benmouhoub, estime que son institution se trouve être la solution la plus adéquate pour sortir de cette crise et développer l’économie de l’Algérie. Cela pourra notamment aider les entreprises privées et publiques à surmonter leurs difficultés financières, rapporte Le Soir d’Algérie.

De passage sur le plateau de l’émission « l’Invité de la rédaction » sur la Radio nationale Chaîne 3, le même responsable déclare qu’intégrer la Bourse représenterait l’ultime solution pour les entreprises algériennes. Alors, selon lui, il serait plus que temps que la Bourse occupe la place qui doit être la sienne. D’autant plus qu’aujourd’hui les sociétés ont besoin d’être financées plus que jamais, explique-t-il.

Il est à noter que le moyen le plus courant de financement jusque-là pratiqué en Algérie exige le passage par le circuit bancaire. Un circuit qui ne cesse de se fragiliser, avec notamment la diminution de la liquidité bancaire. Cette dernière est observée par plusieurs spécialistes de la Banque d’Algérie (BA), depuis le début de la pandémie. En conséquence, il devient nécessaire de recourir à d’autres sources de financement de l’économie.

Comment redonner vie à la Bourse d’Alger ?

Dans le but d’aider les entreprises à sortir de cette crise économique, mais aussi à alléger la pression exercée sur le système bancaire, le premier responsable de la Bourse estime que ces entreprises doivent impérativement s’introduire en Bourse. Il faudrait aussi prendre des décisions organisationnelles.

Le but de celles-ci serait d’aller vers la digitalisation du secteur financier, ajoute le responsable. Cependant, dans la même entrevue, l’invité de la station radio n’a pas omis d’évoquer les start-ups. Ainsi, il a déclaré qu’un financement spécial leur a été consacré.

Il a également fait savoir que son institution a créé un marché dédié à ce type d’entités entrepreneuriales. Certaines conditions sont néanmoins de rigueur. Ceci, dans le but, bien sûr, de protéger l’argent des épargnants. C’est ce que précise finalement le même orateur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes