19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
mardi, 28 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesDevise en Algérie : montant en euro autorisé sans déclaration à la...

Devise en Algérie : montant en euro autorisé sans déclaration à la douane (2023)

Publié le

- Publicité -

Voyage –  Si vous prévoyez de voyager prochainement, ne ratez pas la suite de cet article ! Vous y découvrirez le montant en devise européenne (euro) autorisé sans déclaration à la douane, en Algérie. Tous les détails sont à découvrir dans la suite de ces lignes du 7 février 2023.

En effet, nous vous dévoilerons dans cet article le montant en euro, devise européenne, autorisé sans déclaration à la douane au niveau des aéroports d’Algérie. Avoir bonne connaissance de la réglementation en vigueur vous permettra d’éviter bien des soucis. Nombreux sont en effet les voyageurs qui se retrouvent devant les tribunaux. La cause ? Ils transportent des sommes dépassant les seuils autorisés.

Dans le détail, la loi ne permet pas aux voyageurs de transporter de grandes sommes sans les déclarer, qu’elles soient en dinars ou en devise. La DGD précise alors que lorsque les sommes transportées dépassent les seuils autorisés, elles doivent obligatoirement être déclarées. Soit auprès de la banque ou au niveau de la douane. 

- Publicité -

Ainsi, les résidents algériens ne doivent pas transporter plus de 1.000 euros lors de leur voyage. Les étrangers, de leur côté, ne doivent pas dépasser les 5.000 euros. Lorsque les montants dépassent ces chiffres, ils doivent être déclarés à la douane algérienne. Il s’agit de ce que rapporte le site d’information Algérie Expat.

Algérie : les sommes autorisés sans déclarations au niveau des douanes 

Les textes de loi algériens précisent effectivement que les voyageurs sont soumis à l’obligation d’un avis de débit de la banque lorsque la somme transportée est égale ou inférieure à 7.500 euros. Si la somme dépasse les 7.500 euros (ou équivalent dans d’autres devises), il faudra donc présenter une autorisation de la Banque d’Algérie (BA).

Par ailleurs, les non-résidents doivent présenter un reçu de la banque. Ce dernier doit attester qu’une partie ou la totalité de la somme en devise a été changée en dinars lors de l’entrée sur le territoire national. Cette somme doit dépasser les 1.000 euros. Les non résidents peuvent exporter 7.500, voire plus, s’ils présentent une autorisation de change de la BA. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -