AccueilSociété et CultureSociétéBoissons énergétiques Algérie : nouvelles conditions de vente

Boissons énergétiques Algérie : nouvelles conditions de vente

Algérie – Le gouvernement a annoncé de nouvelles conditions de vente pour les boissons énergétiques en Algérie. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Le gouvernement algérien a mis en place un ensemble de conditions et instructions relatives à la vente des boissons énergétiques en Algérie. Et ce, en vertu d’un arrêté ministériel conjoint, signé par plusieurs ministres. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 30 novembre 2022.

On rappellera que cette décision date du 29 août 2022. D’ailleurs, elle a été publiée dans le 75e numéro du journal officiel. Dans le détail, cette décision comprend l’adoption des règlements techniques qui permettent de définir les caractéristiques de certaines boissons similaires aux boissons énergétiques. En somme, ce type de boisson doit être vendu exclusivement sur des étagères qui leur sont réservées. 

Et ce, en séparant ces produits des autres aliments et boissons. Par ailleurs, cet arrêté oblige les fabricants à mentionner plusieurs remarques et avertissements sanitaires sur les emballages. Notamment, pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de 16 ans et les personnes diabétiques. Ainsi que ceux qui sont sensibles à la caféine, les personnes souffrant d’épilepsie ou d’autres maladies.

Voici les limites maximales des ingrédients autorisés à l’ajout 

Le même arrêté ministériel a fixé les limites maximales des ingrédients autorisés à l’ajout. Ce taux est précisé pour chaque 100 ml de boisson. Ainsi, la quantité maximale de caféine est de 32 mg. Tandis que celle de la taurine ne doit pas dépasser 400 mg. En ce qui concerne la vitamine B1 et la niacine, la quantité ne doit pas dépasser 8 mg pour chaque ingrédient. 

Dans le même sillage, on notera que les autorités responsables ont invité toutes les personnes impliquées dans la fabrication et la vente des boissons énergétiques à se conformer aux dispositions de l’arrêté. Et cela, dans un délai d’un an, à compter de la date de la publication dans le journal officiel.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes