AccueilSociété et CultureSociétéMarché du poulet en Algérie : voici les solutions

Marché du poulet en Algérie : voici les solutions

Algérie – Après l’augmentation des prix que connaît le marché du poulet en Algérie, les responsables concernés proposent de nouvelles solutions. Curieux de les connaître ? Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails dans cette nouvelle édition du mercredi 30 novembre 2022.  

Suite à l’incroyable hausse des prix que connaît le marché du poulet en Algérie, le ministère de l’Agriculture intervient pour imposer des solutions. Il s’agit d’une information que rapporte le média généraliste arabophone Echorouk dans son numéro. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Effectivement, le citoyen algérien se plaint aujourd’hui des prix élevés de la viande blanche. Soit, 410 DZD le kilo. Tandis que le plateau d’œufs atteint environ 700 DZD dans certaines régions. Pour cela, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni a annoncé que les prix de cette viande seront prochainement plafonnés.

Cela, en vue de préserver le pouvoir d’achat des citoyens. Selon la susdite source médiatiques, Henni a affirmé que cette mesure entrera en vigueur d’ici deux semaines. Les autorités prévoient donc de trouver des solutions à cette filière dans le plus bref délai. Ce n’est pas tout ! Retrouvez la suite des détails dans les prochaines lignes. 

Viandes blanches en Algérie : voici ce qu’a proposé la Fédération nationale des aviculteurs

En effet, la Fédération nationale des aviculteurs a présenté un certain nombre de propositions au ministère. Soit, la mise en place de marchés régionaux spécialisés dans la vente de produits avicoles. En plus de la viande blanche et des œufs. Et ce, dans le but de permettre aux éleveurs de commercialiser leurs produits tout en réduisant le nombre d’intermédiaires.

Plus encore, surveiller la qualité et la santé du produit. Il convient de noter que les maladies virales restent la principale préoccupation des agriculteurs. À cet égard, les autorités sont intervenues, en autorisant l’importation des vaccins. D’ailleurs, les services vétérinaires ont déjà commencé à les distribuer aux éleveurs au cours de la semaine écoulée.

Selon les précisions relayées par la même source, le président de la fédération précitée, Ali Benchaïba, a appelé les éleveurs à limiter la propagation des maladies de la volaille. Cela, en évitant les déplacements vers les zones endémiques. Ainsi qu’en stérilisant les moyens de transport des poules.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes