Automobile : Péage sur l’autoroute Est-Ouest en Algérie en fin 2021 ?

Automobile – Le ministre des Transports et des Travaux publics, Kamel Nasri en l’occurrence, a corroboré les dires de son prédécesseur et déclare l’achèvement prochain en Algérie du projet d’installation des 56 stations de péage sur l’autoroute Est-Ouest.

Lors d’une intervention dans une conférence de presse dans la wilaya de Constantine, Kamel Nasri a fait savoir que la réalisation du projet d’installation des stations de péage au niveau de l’autoroute Est-Ouest en Algérie, devrait prendre fin avant l’écoulement de l’année en cours. C’est en effet ce que rapporte le quotidien El Watan, ce mercredi 21 avril 2021.

Antérieurement annoncé par l’ex-ministre, Farouk Chiali, l’actuel responsable a confirmé l’entrée en service des 56 stations de péage. Elle aura lieu, d’après lui, d’ici à la clôture de l’année courante. « L’équipement des 56 stations de péage sur l’autoroute Est-Ouest sera terminé d’ici à la fin de l’année en cours », déclare-t-il.

Le premier responsable du secteur évoque le volet de la tarification. Il révèle alors que les autorités n’ont pas encore déterminé le prix. Une commission habilitée à cela verra le jour prochainement, dit-il. Sa mission sera donc la prise en charge de l’évaluation des tarifs.

« Des recettes destinées à l’entretien de la structure autoroutière », précise le ministre Nasri

Par ailleurs, le ministre des Transports et des Travaux publics a tenu à préciser un point. Il explique, dans ce sens, que les fonds reçus serviront à entretenir l’autoroute. Par la même occasion, Kamel Nasri fait le point sur le budget considérable que demande le processus de réhabilitation du plus grand projet routier en Algérie.

La mise en service des stations de péage viendra en faveur de l’usager, assure le ministre. Il garantira au citoyen un confort et lui permettra de se déplacer aisément; selon les mêmes dires. À la question de la dégradation de l’autoroute, Kamel Nasri répond en l’incombant à « l’usage quotidien de l’ouvrage, particulièrement par les poids lourds », excluant toute « hypothèse » en rapport avec une quelconque mauvaise qualité des travaux.

Il convient de rappeler qu’un décret sur le contrôle de la charge, à l’essieu des véhicules de transport de marchandises, est entré en vigueur. Le ministère a décrété un pesage fixe au niveau des stations de pesage. Ces dernières délivrent un ticket renseignant sur le poids des camions transportant des agrégats.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes