Automobile en Algérie : des crédits halal pour l’achat de voitures

Algérie – Suite à la relance de l’activité de certaines usines de construction automobile en Algérie, la Banque nationale d’Algérie (BNA) a annoncé le lancement de crédits halal conforme à la loi islamique pour l’achat de voitures.

Les projets de construction automobile se poursuivent en Algérie. Trois (03) usines d’assemblage de véhicules exercent leur activité. À savoir la marque française Renault, Chery et Mercedes. Afin de faciliter la commercialisation de ces voitures, des crédits halal seront de nouveau accordés aux citoyens en Algérie par la BNA. C’est en tout cas ce qui ressort d’un communiqué de la Banque nationale d’Algérie, rendu public sur sa plateforme.

Effectivement, l’établissement financier a fait part aux citoyens de la possibilité d’acquérir un véhicule neuf par le biais d’un prêt islamique. Selon le même communiqué, l’organisme effectue l’achat de la voiture neuve. Il la revend, par la suite, au client intéressé. Cela, avec le prix d’achat en plus d’une marge bénéficiaire. Cette procédure rend ce mode de financement conforme à ce que stipule la loi islamique. 

Ainsi, le bénéficiaire pourrait s’attribuer une voiture. Cela grâce à ce type d’opération bancaire, plus communément appelé, achat de bien avec un contrat de Murabaha. Cette déclaration de la BNA réjouira, certainement, le cœur de beaucoup de citoyens, désireux de se procurer un véhicule neuf, tandis que le budget ne le leur permet pas.

Achat de voiture grâce à la finance islamique : les conditions de la BNA

Il convient de signaler que la Banque nationale d’Algérie a précisé que le client peut payer, en avance, une partie ou la totalité de la somme du véhicule. Il s’agit de ce que mentionne la même source. Néanmoins, il doit répondre à certains critères pour bénéficier de cette offre de Murabaha, conformément aux percepts de la Charia.

Dans ce sillage, l’organisme a souligné que l’offre ne concerne que les Algériens résidents. Le bénéficiaire ne doit pas dépasser les soixante-dix (70) ans. La BNA a formulé une autre condition. Elle a précisé que le revenu du client intéressé ne doit pas être inférieur à 40.000 DA/mois. Il est question des conditions mentionnées dans le même document.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes