AccueilÉconomieVotre ArgentAchat de voiture avec un crédit « halal » en Algérie :...

Achat de voiture avec un crédit « halal » en Algérie : voici les conditions

Algérie – La Banque nationale d’Algérie (BNA) rappelle qu’il est désormais possible aux citoyens de bénéficier d’un crédit « halal » conforme à la loi islamique pour l’achat d’une voiture neuve avec quelques conditions.

En effet, la Banque nationale d’Algérie (BNA) a déjà fait part aux citoyens de la disponibilité de services relatifs à la finance islamique, aujourd’hui le vendredi 21 mai 2021, on revient sur les conditions nécessaires pour l’achat d’une voiture neuve par le biais d’un crédit « hallal », selon ce qui a été reporté par Sayart Live.

Dans le détail, le crédit susmentionné pour l’acquisition d’un véhicule neuf se définit par l’achat d’une voiture neuve par l’organisme et la revendre au client. Ce qui rend ce prêt conforme à ce que stipule la loi islamique et différent du crédit classique dans lequel le système de revente n’existe pas.

En outre, le prix final se constitue du prix de l’achat de la voiture et d’une marge bénéficiaire. La Banque nationale d’Algérie a notamment précisé que cette nouvelle formule est destinée aux Algériens résidents. Quant à la période de paiement du crédit, elle peut aller jusqu’à soixante (60) mois, soit cinq (05) années maximum.

Cela dit, le client peut également rembourser son crédit partiellement ou en totalité avant la fin de la période prédéfinie. En donnant davantage de détails sur le processus, l’entité nationale a précisé que le client qui désire acheter une voiture peut désormais le faire grâce à la formule « Murabaha ».

Qu’est-ce que la formule « Murabaha » et quelles sont ses conditions ?

Ladite formule permet à la population d’acheter une voiture selon la Charia islamique. Cela se représente en l’acquisition de la voiture par la banque auprès du concessionnaire et la revendre au client avec une marge bénéficiaire. Cette dernière sur laquelle les deux parties se seraient au préalable mis d’accord.

Pour ce qui est des conditions, tout individu résidant en Algérie dont l’âge ne dépasse pas les soixante-dix (70) ans. Mais aussi, qui a un revenu fixe supérieur ou égal à 40.000 DA/mois peut en bénéficier. Il aura qu’à choisir le véhicule chez le concessionnaire et la Banque l’achète pour lui.

Quant au remboursement, il se fera sous forme de mensualités fixes étalées sur une période d’un (01) à cinq (05) ans. Cela dit, le taux de financement de l’organisme financier peut atteindre les 85% avec un temps de traitement de dossier record de cinq (05) jours maximum.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes