Automobile Algérie : les chiffres de la construction des voitures en baisse en 2021

Automobile – Sévèrement affaiblie par la suspension de l’activité des usines d’assemblage, la construction des voitures en Algérie, est entrée dans une phase de déclin et en 2021 elle refuse de se séparer de sa tendance à la baisse.

Effectivement, selon l’Organisation internationale des constructeurs automobiles, la construction automobile en Algérie a enregistré une baisse significative depuis l’année 2019. Le secteur refuse toujours de se séparer de sa tendance baissière durant le premier trimestre de l’année 2021. C’est ce qui ressort des chiffres de l’OICA repérés par le média spécialisé Autobip, dans son édition de ce mercredi 14 juillet 2021.

En effet, le premier semestre de l’année 2021 n’a pas été de bon augure pour le secteur automobile algérien. Selon l’organisation susmentionnée, notre pays n’a fabriqué aucun véhicule tout au long de cette période. L’industrie automobile a été totalement sinistrée durant les deux premiers trimestres de cette année. C’est ce qu’indique la source susvisée.

En outre, l’activité des usines de fabrication automobile en Algérie a enregistré un net recul depuis l’année 2019. Cette régression est principalement liée à la limitation de l’importation des kits de montage automobile. Ainsi que le blocage de certains kits au niveau des ports. Ces deux facteurs ont impacté négativement la production des véhicules dans le pays. Il s’agit de ce qu’explique la même source.

Les chiffres de la production automobile en Algérie

Par ailleurs, avec la suspension de l’activité des usines d’assemblage en 2020, de tels résultats semblent forcément évidents. Dans le détail, le document de l’organisation indique le chiffre de 70.597 unités produites en 2018. Toutefois, en 2019, le domaine industriel a chuté. Durant cette année, notre pays a fabriqué 60.012, soit une baisse de 14,99 %.

L’année passée (2020), la tendance baissière s’est accentuée. La production automobile en Algérie a connu une baisse massive de 98,7 %. Pour ensuite s’établir à 754 véhicules montés seulement. Positionnant, de ce fait, l’Algérie, parmi les derniers pays africains en termes de construction de voitures. C’est toujours selon le média susmentionné qui cite comme source le document de l’OICA.

Pour mémoire, le constructeur automobile français Renault en Algérie a repris son activité durant le mois de mai. Il a entamé une opération de production de 4.600 voitures. Cette relance d’activité est survenue, suite à l’autorisation du gouvernement algérien de débloquer les kits SKD immobilisés au niveau des ports.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes