AccueilGuide VoyagesAugmentation du nombre de vols d’Air Algérie : Berkani favorable

Augmentation du nombre de vols d’Air Algérie : Berkani favorable

Voyage – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani s’exprime sur le nombre de vols de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie. Nous vous relayons tout le détail dans la suite de cette édition du 20 février 2022.

Il n’est pas sans savoir que le nombre des vols a considérablement diminué depuis la réouverture partielle des frontières. Cependant, Air Algérie a repris ses vols commerciaux d’une façon progressive et le Dr Berkani s’exprime quant à ce nombre de dessertes très restreint. 

Au fait, le président du conseil de l’Ordre national des Médecins, Mohamed Berkani, a déclaré que les mesures sanitaires posées à l’embarquement sont largement suffisantes afin d’augmenter le nombre de dessertes. Parmi ces mesures, il avait cité le test PCR, le test antigénique. Et le pass vaccinal. Ceux-ci étant exigés dans le but de freiner la propagation de la Covid-19. Apprend-on par le biais du site TSA Algérie

D’après ses révélations, le Dr estime que la situation sanitaire actuelle en Algérie est favorable pour une reprise normale des trajets aériens. Mais aussi, ceux maritimes. Dans ce contexte, le praticien spécialiste a estimé que « sur le plan sanitaire et avec la vaccination, il n’est ni concevable ni utile de maintenir un statu quo aérien et maritime ».

L’augmentation du nombre de vols aide à relancer l’économie du pays 

En effet, le Dr Bekkat Berkani affirme que l’augmentation du nombre de rotations d’Air Algérie pousse son économie vers l’avant. Mais aussi, celui de l’Algérie. Cela après avoir constaté que la compagnie nationale ne dessert qu’un seul jour par semaine vers la ville de Marseille. Selon le docteur, il s’agit d’une « pression intenable » au moment où il existe des vols « complètement inutile ».

En sus, Berkani recommande une hausse du nombre de vols. Cela pour la raison que « cette situation avec ses implications sociales risque de laisser des traces. Maintenir le niveau de rotations aériennes et maritimes nous isole encore plus de nos concitoyens, du monde extérieur ». 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes